Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » L’Asie face à une nouvelle souche du virus H5N1
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’Asie face à une nouvelle souche du virus H5N1

Une nouvelle souche du H5N1, virus hautement pathogène de l’influenza aviaire, est actuellement en train de se propager en Asie, laissant craindre un retour de ce virus mortel. Les régions récemment affectées se trouvent en Israël, dans les territoires palestiniens, en Bulgarie, en Roumanie, au Népal et en Mongolie. Connue sous l’appellation H5N1 – 2.3.2.1., cette variante du virus serait capable de contourner l’action des vaccins existants. Elle sévit d’ores et déjà en Chine ainsi que dans la plus grande partie du nord et du centre du Vietnam. La circulation du virus au sein de ce dernier menace directement le Cambodge, la Thaïlande et la Malaisie. Elle laisse également craindre une possible propagation dans la péninsule coréenne et au Japon.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 565 personnes ont été infectées par le H5N1 depuis sa première apparition en 2003, dont 331 y succombèrent. Selon la FAO (1), le dernier décès est survenu au début de ce mois d’août au Cambodge. Cette année, ce dernier a enregistré huit cas d’infection humaine, tous mortels. Depuis 2003, le virus H5N1 a tué ou nécessité l’abattage de plus de 400 millions de volailles. On estime à près de 20 milliards de dollars son impact économique, avant qu’il ne soit éliminé dans la plupart des 63 pays infectés lors de son pic en 2006.

Cécile Cassier
1- Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 29 août 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
nicolekretchmann
1 septembre 2011 - 0 h 00 min

jusqu’où faudra-t-il en arriver pour que les femmes et les hommes de notre planète Terre acceptent de comprendre que l’animal est leur frère ?
Les leçons et expériences données par la Vie sont là pour ouvrir consciences et coeurs.
« Qui sème le vent récolte la tempête »


nutforest
5 septembre 2011 - 0 h 00 min

Encore moins sérieux que la pseudo-pandémie à H1N1 de 2009 : ayant beaucoup tripoté ce type de virus, je précise aux journaleux ignares qu’il est beaucoup moins dangereux que la grippe saisonnière humaine, qui n’a pas infecté 556 personnes depuis 2003 mais des milliards (rien qu’en Eurasie) et a fait 4000 fois plus de morts (par exemple entre 3000 morts par an en France, ce qui est infiniment plus que les 331 morts en 8 ans sur ce continent 50 fois plus peuplé). Il n’est pas facilement contagieux à l’homme car nos fosses nasales n’ont pas la bonne température : on peut l’attrapper au labo en se grattant les yeux sous ses lunettes de sécurité et il y a parfois de pauvres chinois à dormir sous le perchoir d’un animal excrêteur, par exemple … C’est bien l’une des pires pestes aviaires, c’est à dire une catastrophe pour l’élevage industriel, mais pas de quoi en faire une psychose à l’OMS : une improbable mutation qui la rendrait transmissible à l’homme est attendue en vain depuis un siècle et montée en épingle par le lobby des marchands de vaccins destinés au marché humain.
Parlons plutôt de vrais dangers, qui ne manquent pas pour nuire à notre vie (la violence routière, l’abus des antibiotiques, les polluants CMR ou POP, l’alcool ou la malbouffe, etc. la liste est trop longue)



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
30

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS