Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » L’épidémie de chikungunya serait en baisse à la Réunion
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’épidémie de chikungunya serait en baisse à la Réunion

Selon le préfet de la Réunion, L. Cayrel, ‘L’épidémie de chikungunya à La Réunion se trouve en phase descendante’. S’il est vrai que l’on s’éloigne progressivement du pic de la semaine du 5 au 12 février 2006, qui avait vu 44 000 personnes être infectées, l’IVS (institut de veille sanitaire) appelle à la prudence, des événements tels que la dépression tropicale Diwa, qui affecte l’île depuis le 3 mars, pouvant contribuer à tempérer l’ardeur du moustique vecteur de la maladie.

Selon une estimation de l’IVS, en une année le virus du chikungunya aurait atteint environ 204 000 personnes, sur une population un peu supérieure à 700 000 habitants. Alors qu’aucun cas mortel d’infection par le chikungunya n’a été rapporté lors des épidémies précédentes, l’épidémie actuelle aurait déjà causé 125 décès directement ou indirectement.

Au niveau mondial, depuis le début de l’année 2005, le virus a circulé dans la région sud-ouest de l’Océan Indien, les principales zones touchées étant pour le moment les Seychelles et l’île Maurice avec respectivement, depuis le début de l’année, environ 4 650 et 2 553 cas déclarés pour l’OMS (organisation mondiale de la santé).

Pour mémoire, le virus chikungunya (qui signifie ‘marcher courbé’, en raison des fortes douleurs articulaires qu’il provoque) est un virus transmis par le moustique Aedes albopictus. On le trouve principalement en Afrique de l’Est, en Asie du Sud-est et dans le sous-continent indien, ainsi que dans des zones très localisées comme le Sud-Est de la France. ?Les symptômes apparaissent généralement 4 à 7 jours après la piqûre de moustique, avec une fièvre élevée brutale. S’y associent d’importantes douleurs articulaires et musculaires touchant les extrémités des membres (poignets, chevilles, phalanges), des œdèmes, des céphalées et, parfois, une éruption cutanée ou des hémorragies bénignes (surtout chez les enfants). Si l’évolution est le plus souvent favorable, des formes chroniques existent, caractérisées par des arthralgies persistantes (douleurs dans les articulations), récidivantes et parfois invalidantes.

Il n’existe ni vaccin ni traitement préventif contre l’infection du virus Chikungunya, aussi la prise en charge thérapeutique repose essentiellement sur la prescription d’anti-inflammatoires pour soulager les douleurs.

Pascal Farcy
photo © Département Hygiène, nourriture et environnement de Hong-Kong

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS