Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Interdiction de cosmétiques susceptibles de nuire à la fertilité
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  2. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  3. L’ardoise comme toiture
  4. Comment contrôler l’isolation thermique ...
  5. Obsolescence programmée : Cdiscount se fait ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Interdiction de cosmétiques susceptibles de nuire à la fertilité

Dans un avis du 14 juin dernier, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a interdit les produits cosmétiques contenant de la chloroacetamide. Cette substance est en effet classée comme substance reprotoxique de catégorie 2, c’est-à-dire susceptible de nuire à la fertilité. Sont ainsi proscrites l’utilisation, la fabrication, l’importation, l’exportation, la distribution en gros, la mise sur le marché à titre gracieux ou onéreux, la détention en vue de la vente et la distribution à titre gratuit des cosmétiques concernés. Les détenteurs de stocks de ces produits sont tenus de procéder à leur retrait « sans délai ».

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
dieselstop
28 juin 2012 - 0 h 00 min

Au contraire, il faut laisser ces produits en vente libre,en effet tout ce qui peut, d’une manière ou d’une autre faire baisser les taux de reproduction de l’animal humain est un bienfait pour notre pauvre terre!


conapol
30 juin 2012 - 0 h 00 min

Vive la fertilité, il faut respecter le commandement divin « croissez et multipliez ». On ne va pas se laisser arrêter en si bon chemin par une quelconque molécule chimique !


Locaterre
1 juillet 2012 - 0 h 00 min

Bonjour

Comme si le problème était un problème de démographie ! Consternant d’égoïsme, bien dans la tonalité de pensée des maïtres de ce Monde. Il n’y a qu’un problème de répartition, rien d’autre.

Maintenant si vous tenez à voir se réduire empreinte humaine sur cette planète, il vous reste une solution, simple et évidente pour quelqu’un d’aussi raisonné que vous !


NATUROC
4 juillet 2012 - 0 h 00 min

Bien sûr qu’il faut limiter la croissance démographique, mais par le contrôle des naissances, voire même par l’autorisation à procréer; il faudra bien y venir, bon gré, mal gré. Car le pb n’est pas seulement la répartition des ressources, mais de l’adaptabilité de la population Terrienne à notre planète. Trop de population, qui plus est inconsciente, tuerait la population.






à lire aussi
     
Flux RSS