Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Grenelle de la téléphonie mobile : ça part mal…
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Selon la Nasa, notre civilisation pourrait ne ...
  2. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Un premier bâtiment tertiaire en France en ...

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


Grenelle de la téléphonie mobile : ça part mal…

Ce matin, lors d’une conférence de presse, les associations Priartèm et Agir pour l’environnement ont fait part de leurs inquiétudes devant la prochaine tenue du Grenelle de la téléphonie mobile. Ce Grenelle, qui débute jeudi, et lors duquel le Gouvernement espère obtenir des compromis de la part des différents acteurs, s’annonce apparemment assez mal. Pour les associations, la réunion ne prend pour l’instant pas la tournure d’un véritable débat public et « demeure passablement floue à 48h de son lancement ». Janine Le Calvez, de Priartèm, reconnaît qu’elle a l’impression que, sur ce dossier, « on cherche à passer en force », les pouvoirs publics ayant « décriés certains scientifiques pour en mettre d’autres à la place » et pour eux « il n’y a pas de problème avec la téléphonie mobile ». Les associations font remarquer que les avis de l’Académie de médecine et une étude du Pr. Viel qui confortent la thèse de l’innocuité ont été largement diffusés à quelques jours de cette réunion. Pour J. Le Calvez, cela signifie que la question du doute scientifique a été proprement évacuée des discussions. Or, en l’occurrence, les impacts sur la santé de la téléphonie mobile représentent un cas typique de controverse scientifique.

A l’heure actuelle, les avis contradictoires des experts ne permettent pas de trancher catégoriquement sur cette question. Le contexte est bien toujours à l’incertitude. Pour Priartèm et Agir pour l’environnement, cette situation relève donc du débat et du principe de précaution. Mais, alors que les associations attendaient la participation de scientifiques lors des tables rondes des 6, 14 et 15 mai prochains, selon Michel Roseinheim, conseiller de la Ministre de la Santé, « la présence de scientifiques dans un tel débat ne serait pas indispensable », et seuls un juriste et deux sociologues apporteront leurs expertises.

Le Grenelle de la téléphonie mobile ne sera-t-il donc qu’une suite de déclarations inconsistantes ? C’est bien là ce que craignent les associations. Pour leur part, elles attendent des mesures réglementaires, notamment la baisse des seuils d’exposition aux ondes des antennes relais à 0,6 V/m ainsi qu’une plus effective protection des enfants, et non une charte négociée avec les opérateurs. Confortées dans leur détermination par un récent sondage BVA qui montre que 80% des Français sont favorables à une réglementation plus contraignante et par les précédents recours en justice contre les antennes relais , les associations se réservent le droit de quitter à tout moment la table des négociations. A suivre…

Elisabeth Leciak
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
patou
22 avril 2009 - 0 h 00 min

Proprement scandaleux de lire qu’on est toujours pas sûr du danger de la téléphonie .Depuis 10 ans des centaines d’analyses de part le monde prouvent le danger .Plusieurs livre ont été écrit avec force preuves et tous les jours il sort des nouvelles études qui prouvent la nocivité .Même les journalistes ne veulent pas se mouiller et refusent d’aller à la pêche aux études .Un monde de con-ssomateurs et de bof.qui courent après le pognon ….


jlg47
22 avril 2009 - 0 h 00 min

Combien de morts (hors accident de voiture) liés à la téléphonie mobile?
Combien de malade FORMELLEMENT identifié et liés à la téléphonie mobile?
Lorsque le principe de précaution tien du procès en sorcellerie, il y a lieu d’être totalement inquiet.
Le principe de précaution risque de faire plus de morts que toute nouvelle technologie.
Je demande l’application du principe de précaution sur le principe de précaution.
Car comme toujours, les manipulateurs qui prétendent penser pour nous et avoir raison contre l’évidence sont les premier à crier à la manipulation.
S’interdisent-ils à eux-même l’usage de ce si dangereux produit?


jlg47
22 avril 2009 - 0 h 00 min

Il y a 150 ans, les mêmes auraient manifesté contre le train.
À l’époque, combien de scientifiques ont annoncé ses effets mortifères?


claude reboul
22 avril 2009 - 0 h 00 min

jlg47, je ne sais pas quel PC préhistorique vous utilisez, mais j’ai réussi à déchiffrer vos hiéroglyphes. Je suis de votre avis avec ce foutu principe de précaution qui nous empêche de cancériser en rond. C’est vrai quoi ! Attendons que des milliers de cancers se déclarent suite aux ondes électro-magnétiques pour savoir si elles sont nocives. Pis en plus, tout malheur et bon puisqu’il fait marcher toute l’industrie du cacheton. Les cancers divers, les maux de têtes, les vertiges, les migraines, j’en passe et des meilleurs, tout ça c’est des médicaments ingurgités par wagons et des euros à la pelle qui tombent dans les coffres des laboratoires pharmaceutiques.
M’en fout moi, j’ai pu d’portable depuis huit piges.


lupus
23 avril 2009 - 0 h 00 min

Dangereux ou pas, des spécialistes nous ont alertés sur les risques. Pour l’instant l’humanité tient le coup et continue d’utiliser ce si précieux outil qui lui permet de commnuniquer à tout bout de champ ses propos insignifiants.
Le seul intérêt du portable est que la connerie voyage plus vite !


vintemp
23 avril 2009 - 0 h 00 min

Comme d’habitude l’intérêt des grandes multinationale sera protéger.
Et tant pis si les citoyens se meurent cela fera fonctionner les entreprises pharmaceutique.
jlg47:Ne comparer pas les scientifique du 18eme siècle et autres avec nos scientifique du 21 ième siècle qui ont un peu plus de connaissances et de matériel pour étayer leurs thèses.
90% d’augmentation des cancer ces 20 dernières années, l’explosion des maladies dégénératives du cerveau,… ne sont en aucun cas du a la pollution!?


joëlle
23 avril 2009 - 0 h 00 min

Qui espérait quoi que ce soit d’un nouveau Grenelle. Quand on a vu la farce qu’est devenu le Grenelle de l’environnement, il n’y a même plus besoin d’espérer quoi que ce soit des autres Grenelle. Ce qui compte avant tout, c’est le fric et les lobbys le savent mieux que n’importe qui.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS