Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Forte progression de la sous-nutrition en 2007
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Forte progression de la sous-nutrition en 2007

Jacques Diouf, le Directeur général de la FAO (1), a indiqué jeudi dernier, au cours d’une conférence au siège du Parlement européen à Bruxelles, que le nombre de personnes souffrant de la faim a augmenté de quelque 50 millions au cours de l’année 2007. Cette aggravation de la crise alimentaire étant due essentiellement au début de la forte augmentation des prix des denrées alimentaires. Ce premier constat confirme hélas la prévision exprimée par la FAO en ce début d’année qui prévoyait que la poussée inflationniste risquait de faire basculer une centaine de millions supplémentaires d’êtres humains dans la sous-alimentation. Et l’année 2008, avec des augmentations de prix plus conséquentes, risque de faire apparaître une situation bien plus catastrophique.

Pour mémoire, d’après la FAO, le nombre de personnes souffrant de sous-alimentation dans les pays en développement est passé de 960 millions en 1969 à moins de 800 millions en 1995. Mais depuis cette date la tendance s’est inversée pour atteindre le chiffre de 830 millions en 2004. En 1996, le Sommet mondial de l’alimentation et du Millénaire pour le développement s’était fixé l’objectif de réduire de moitié, avant 2015 et par rapport à 1990, le nombre de personnes sous-alimentées dans les pays en développement. Cela signifiait passer de 823 millions à 412 millions.

Evolution des prix du riz
Pour ce qui est des raisons de la flambée des prix, Jacques Diouf s’est contenté de reprendre la liste des principales raisons mises en avant par la FAO : « la demande accrue sur les produits agricoles due à la croissance démographique et au développement économique dans les pays émergents ; l’expansion rapide des biocarburants ; et l’insuffisance de l’offre, la production étant affectée par le changement climatique, en particulier les sécheresses et les inondations… ».

Il est à noter qu’une fois de plus le Directeur général de la FAO n’est pas très véhément sur la responsabilité de la transformation des produits alimentaires en agrocarburants, alors que la Banque Mondiale vient de publier un rapport dans lequel elle attribue à 75 % l’impact des agrocarburants dans la hausse des prix alimentaires de ces dernières années.

Michel Sage
1- FAO : Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Le mandat de la FAO consiste à améliorer les niveaux de nutrition, la productivité agricole, la qualité de vie des populations rurales et à contribuer à l’essor de l’économie mondiale.

2- A lire sur ce thème, ‘La crise alimentaire s’éternise et s’amplifie’ dans Echo Nature n°20

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
12 juillet 2008 - 0 h 00 min

En écologie, une des premières choses qu’on apprend est que l’effectif d’une population animale est avant déterminée par ses ressources, notamment alimentaires. Lorsque celles-ci commencent à être insuffisantes, la compétition intra-spécifique augmente (flambée des prix, faim), et le taux de mortalité aussi. On appelle ça une régulation. Quand comprendra-t-on que l’Homme est DANS la Nature, pas à côté, et qu’il est soumis aux lois transcendantes de l’écologie? Le SEUL problème sérieux que doit maîtriser l’humanité (et c’est donc aussi le problème de toute la biosphère) est sa démographie explosive; tous les autres en découlent. Sujet tabou? L’effectif des êtres humains a explosé de façon hallucinante en quelques siècles, au pris d’une mise en coupe réglée de l’ensemble des milieux naturels, mais il faudra bien arriver à une stabilisation. Le défi environnemental majeur est de savoir à quel niveau, cette stabilisation. Nous sommes déjà à un niveau beaucoup trop élevé pour espérer préserver l’existence de beaucoup de milieux naturels et d’espèces sauvages. La « conservation de l’environnement », le fameux « sauver la planète » sont, à mon avis, déjà des missions impossibles. Et on voit ici que même nourrir tous les être humains est problématique. C’est pas grave, vive la croissance, fonçons… La croissance n’est pas la solution, c’est le problème!


smile17
12 juillet 2008 - 0 h 00 min

thylacine ,si votre message n’avait pas été posté , c’est ce que j’aurais écris , c’est bien le problème majeur et pour l’instant même le système coercitif Chinois de l’enfant unique est détourné .comme je le cite souvent ,revoyez ce film SOLEIL VERT avec Charlton Heston , on y va droit…


Anibé
27 juillet 2008 - 0 h 00 min

La démographie n’est pas LE problème: elle est L’UN DES problèmes.
Puis-je vous renvoyer au rapport agréé par la FAO, constatant que TOUTE l’humanité pourrait se nourrir en agriculture bio?
Bien sûr, il y a une condition: que tous ceux qui s’imaginent ne pas pouvoir survivre sans bouffer quotidiennement les autres animaux arrêtent cette fixette, car ce qui grève le plus les ressources végétales, ce sont les élevages.
Et aussi, on peut rajouter qu’ils arrêtent de sortir leur voiture pour un oui ou pour un non, car les agrocarburants seront bientôt en concurrence avec les élevages industriels.
(Et qu’est-ce qui restera pour les humains?)
Si tout un chacun daignait faire preuve d’un peu de bonne volonté – et d’un peu d’intelligence -, le « problème » serait facile à résoudre. Mais les gouvernements préfèrent carresser les électeurs dans le sens du poil, sans se soucier des générations futures.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
37

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS