Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Faux médicaments en Europe : un marché annuel de 10,5 milliards d’euros
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Faux médicaments en Europe : un marché annuel de 10,5 milliards d’euros

Réalisée pour le compte du groupe pharmaceutique Pfizer, une récente étude dénonce, chiffres à l’appui, l’ampleur croissante du marché des médicaments de contrefaçon. Menée entre octobre et novembre 2009 auprès de 14 000 hommes et femmes, issus de 14 pays européens, l’enquête évalue à plus de 10,5 milliards d’euros par an le marché de faux médicaments en Europe. En France, il est estimé à près d’un milliard d’euros. En deux ans, le nombre de médicaments contrefaits franchissant les frontières de l’Europe a été multiplié par six, passant de plus d’un demi million en 2005 à plus de 4 millions en 2007.

Ces chiffres se vérifient dans les faits. Ainsi, une personne interrogée sur cinq en Europe, soit l’équivalent de 77 millions d’individus, admet acheter des médicaments délivrés uniquement sur ordonnance en-dehors des circuits autorisés. Cela concerne 14 % des personnes interrogées en France, soit 6,9 millions d’individus. Nombreux sont ceux à privilégier le recours à Internet pour réaliser leur achat. Or, entre 50 et 90 % des médicaments vendus par son biais seraient des contrefaçons.

Concernant les principales motivations à l’origine de l’achat de médicaments en ligne, 32 % des Français interrogés invoquent « le gain de temps et de commodité », 32 % mettent en avant un souci d’économies, et 27 % le font afin d’obtenir des médicaments de prescription sans ordonnance.

Pourtant, bon nombre de ces acheteurs ignorent les risques encourus par le recours à ces méthodes. Les médicaments contrefaits peuvent, en effet, contenir des ingrédients nocifs tels que de la mort-aux-rats, de l’acide borique et de la peinture à base de plomb. Fabriqués par des personnes n’ayant pas les compétences requises, ces médicaments peuvent en outre receler une dose trop faible ou trop forte du composé actif. D’après le Dr David Gillen, Directeur médical de Pfizer Primary Care Europe, près de 35 % des Français interrogés reconnaissent ne pas connaître les risques auxquels ils s’exposent en achetant un médicament délivré uniquement sur ordonnance, en l’absence de prescription médicale préalable. Révélateur de la carence d’information sur cette question, plus de 82 % affirment qu’ils n’auraient pas acheté le médicament s’ils avaient su qu’il s’agissait d’une contrefaçon.

Si l’objectivité de cette étude, commanditée par l’une des premières victimes de la contrefaçon médicamenteuse, peut porter à caution, elle a néanmoins le mérite de soulever un problème de santé croissant et d’attirer l’attention du public sur des comportements à risques encore largement ignorés.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 17 février 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
30

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS