Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Exposition aux rayonnements ionisants : 319 091 travailleurs surveillés
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Exposition aux rayonnements ionisants : 319 091 travailleurs surveillés

L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) vient de publier son bilan 2009 de la surveillance des expositions professionnelles aux rayonnements ionisants dans tous les secteurs d’activité soumis à un régime d’autorisation ou de déclaration, y compris ceux de la défense. Au total, 319 091 travailleurs ont été surveillés en 2009, ce nombre enregistrant une hausse de 4,1 % par rapport à 2008, soit 12 462 personnes de plus.

Bien qu’en « très légère augmentation » en 2009, la dose d’exposition externe individuelle moyenne sur l’ensemble des individus surveillés apparaît relativement stable. Sur les 319 091 travailleurs surveillés, 14 630 (4,5 %) ont reçu une dose individuelle supérieure à 1 mSv (ou millisievert ), cette valeur correspondant à la limite annuelle pour le public. Part jugée stable par rapport à l’année précédente, 1 974 travailleurs (0,6 %) ont reçu une dose supérieure à 6 mSv. Enfin, le nombre de travailleurs ayant reçu une dose externe cumulée supérieure à la limite de dose réglementaire de 20 mSv est passée à 14 cas en 2009 contre 16 en 2008, 22 en 2007, 26 en 2006 et 40 en 2005.

Il a également été observé d’importantes variations dans la répartition des doses selon les différents secteurs d’activité. Regroupant la majorité des effectifs surveillés (61 %), le secteur médical et vétérinaire présente une dose individuelle moyenne faible, estimée à 0,1 mSv en 2009. Pesant pour 30 % des effectifs suivis, les travailleurs de l’industrie nucléaire et non nucléaire reçoivent les doses individuelles moyennes les plus élevées, évaluées respectivement à 0,41 et 0,54 mSv en 2009.

Soumis à des examens médicaux appropriés tels que des analyses radiotoxicologiques sur les urines, les cas avérés de contamination interne sont au nombre de 18 en 2009. Si ce nombre est déclaré faible, l’un de ces travailleurs exerçant dans l’industrie nucléaire a reçu une dose de 69 mSv suite à un incident.

L’IRSN a pour mission de centraliser l’intégralité des données de la surveillance dosimétrique (1) des travailleurs et d’en dresser un bilan annuel. Ce suivi dosimétrique est placé sous la responsabilité de l’employeur.

Si ce bilan ne se veut pas alarmant du fait de la stabilité des données par rapport à 2008, la situation est moins claire qu’il n’y paraît dans le domaine des activités nucléaires notamment. Ainsi, les gestionnaires de centrales font désormais appel à des intervenants extérieurs pour des motifs économiques mais également en raison d’une pénurie d’ouvriers qualifiés. Or, le suivi médical étant lié à une entreprise, n’est, dès lors, pas pris en compte la globalité de l’exposition potentielle d’ouvriers précarisés qui cumulent les heures en exerçant au sein de structures différentes, s’exposant ainsi à des doses probablement bien supérieures à celles observées.

Cécile Cassier
1- Instrument de mesure destiné à évaluer la dose radioactive ou l’équivalent de dose reçus par une personne exposée à un rayonnement ionisant.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 05 octobre 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
patou
7 octobre 2010 - 0 h 00 min

comment peut-il y avoir pénurie d’ouvriers spécialisés dans les centrales et pas chez les intervenants exterieurs???Les patrons des centrales pourraient tout aussi bien embaucher à la places des entreprises intervenantes mais cela doit etre plus cher…..



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS