Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Expérimentation animale : une situation peu glorieuse
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Expérimentation animale : une situation peu glorieuse

chat expérimentation animale

Fin 2013, la Commission européenne à publié son septième rapport sur les statistiques concernant le nombre d’animaux utilisés à des fins expérimentales et à d’autres fins scientifiques dans les États membres de l’Union européenne. Il est à noter que les données collectées portent sur l’année 2011 pour 26 États membres et pour 2010 pour la France. Au total le nombre d’animaux utilisés s’élève à près de 11,5 millions et les espèces les plus utilisées sont : les souris pour 60,96 %, les rats pour 13,96 %, les animaux à sang froid (reptiles, amphibiens et poissons) pour 12,47 % et les oiseaux pour 5,99 %. La catégorie des artiodactyles et périssodactyles (les chevaux, les ânes, les porcins, les caprins, les ovins et les bovins) représente 1,2 %, quant aux carnivores (entre autres les chiens et les chats), ils représentent 0,25 % du nombre total d’animaux utilisés.

 Au niveau de l’utilisation, le rapport de la Commission indique que : « Plus de 60 % des animaux ont été utilisés à des fins de recherche et de développement dans les domaines de la médecine humaine, de la médecine vétérinaire, de la dentisterie et dans les études de biologie fondamentale. ». Les deux autres importants domaines d’utilisation sont la production et le contrôle de qualité des produits qui représentent 14% et les essais toxicologiques qui se situent autour de 8,7 %.

 En ce qui concernent l’évolution dans le temps, le rapport permet une comparaison avec les derniers chiffres consolidés qui datent de 2008. Globalement il apparaît une diminution de près d’un demi million d’animaux utilisés, mais pour l’association One Voice (1) qui a réagi et commenté ce dernier rapport, ce chiffre doit être relativisé et «  il reflète plus la conjoncture économique qu’une baisse volontaire car aucun pays n’a engagé de réelle stratégie pour réduire l’expérimentation animale ».

 One Voice dénonce, entre autres, le manque de volonté des trois principaux pays qui utilisent les animaux à des fins expérimentales à savoir la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni. A eux seuls, ces trois pays représentent 55 % des animaux utilisés dans les laboratoires et, pour l’association : « La France, comme l’Allemagne et le Royaume-Uni, est loin de se distinguer en tant que pionnier des méthodes alternatives ! En mettant en œuvre dans ses laboratoires des méthodes d’un autre âge, onéreuses et non éthiques, dont des scientifiques ont démontré qu’elles n’étaient pas fiables, elle perd sa crédibilité ».

1- En 1998, la Ligue antivivisectionniste de France – Défense des animaux martyrs a fusionné avec l’association Æqualis pour devenir Talis. En 2000, le nom de l’association a changé, Talis est devenue One Voice.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 23 janvier 2014 à 07:00

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
326

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS