Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Excès de leucémies infantiles à proximité des centrales nucléaires
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Excès de leucémies infantiles à proximité des centrales nucléaires

Menée par des chercheurs de l’INSERM (1), en collaboration avec l’IRSN (2), une récente étude a révélé un excès de leucémies chez des enfants résidant dans un rayon de 5 km autour des centrales nucléaires françaises, sur la période 2002-2007. L’IRSN appelle à interpréter ces résultats avec recul, dans la mesure où ils se basent sur « un très faible nombre de cas », à savoir 14 cas constatés contre 7,4 attendus pour la moyenne nationale. En outre, une précédente étude, couvrant la période 1990-2001, n’a pas mis en évidence les mêmes excès.

Mais s’il estime qu’il n’y a « pas de conséquences opérationnelles à tirer directement de cette étude », l’IRSN y voit, néanmoins, « un signal statistique » nécessitant la poursuite d’investigations scientifiques. Selon lui, l’accent doit être mis, d’une part, sur la réalisation d’études épidémiologiques d’ampleur internationale. D’autre part, il attire l’attention sur les incertitudes qui pèsent encore quant aux effets sanitaires de faibles doses de rayonnements ionisants. Sur cette question, a récemment été créée la plate-forme européenne MELODI (4). Elle vise à conseiller les institutions européennes en matière de radioprotection, et échanger avec les institutions en charge de ces domaines aux Etats-Unis et au Japon notamment.

Loin de partager la confiance de l’IRSN, le mouvement WECF (Women in Europe for a Common Future) a relié cette étude, parue dans le Journal International du Cancer, à d’autres travaux scientifiques. En 2008, le Registre des Cancers de Mayence a ainsi conduit une étude en Allemagne, débouchant sur les mêmes conclusions. De même, une étude américaine antérieure, publiée par la revue « National Academy Press », montrait que les femmes et les enfants présentent un risque significativement plus élevé que les hommes de développer un cancer pour une exposition à une dose équivalente de radiations ionisantes.

Aussi, outre un moratoire sur la construction de nouveaux réacteurs, WECF réclame la réalisation d’audits indépendants sur les rejets des installations nucléaires, avec un abaissement des rejets « actuellement nettement plus élevés que dans certains pays limitrophes ». L’organisation appelle également au renforcement de la surveillance épidémiologique autour des sites nucléaires, avec notamment une généralisation des registres départementaux du cancer.

Cécile Cassier
1- Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale.  

2- Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire.

3- Selon l’IRSN, cette exposition est de l’ordre de 1000 fois inférieure à celle résultant de la radioactivité naturelle.

4- Multidisciplinary European Low Dose Initiative.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 17 janvier 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
18

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS