Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Entrée en vigueur d’un étiquetage alimentaire sans OGM
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Entrée en vigueur d’un étiquetage alimentaire sans OGM

Jusqu’à récemment, s’il était obligatoire d’indiquer la présence d’Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) dans les produits alimentaires, rien n’obligeait les fabricants à spécifier si les animaux fournissant la viande, les produits laitiers ou les œufs étaient nourris aux OGM. En outre, la réglementation française interdisait les rares filières sans OGM à le mentionner sur leurs emballages. En ce sens, la parution au Journal Officiel du décret relatif à la nouvelle mention « sans OGM », le 31 janvier 2012, marque une réelle avancée. Pour l’association de protection des consommateurs Que Choisir, l’impuissance des consommateurs non informés à privilégier les produits sans OGM a largement favorisé le développement exponentiel du soja OGM au cours de la décennie passée. A l’heure actuelle, il représente plus de 80 % du soja donné aux animaux d’élevage. Pourtant, 70 % des Européens sont opposés aux OGM selon l’Eurobaromètre.  

Devant entrer en vigueur le 1er juillet prochain, ce nouvel étiquetage « sans OGM », applicable aux produits végétaux, aux produits animaux transformés ou non et aux produits issus de l’apiculture, encouragera les filières animales utilisant une alimentation non OGM. Si elle a salué ce progrès, qui a le mérite de faire prendre conscience au public que l’intrusion des OGM dans notre alimentation ne date pas d’hier, France Nature Environnement (FNE) relève certaines imperfections. Ainsi, jugée trop restrictive, la possibilité d’insérer la mention « sans OGM » sur la face principale du produit ne pourra concerner que les ingrédients représentant plus de 95 % du poids du produit. Pour l’association, 50 % aurait suffi. Par ailleurs, la durée minimale d’alimentation sans OGM pour les animaux d’abattage, fixée à un an par le texte officiel, est perçue comme insuffisante. Enfin, pour la production de miel, il incombe à l’apiculteur de se renseigner sur les potentiels essais OGM mis en place dans un rayon de 3 km autour de ses ruchers.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 04 février 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
nicolekretchmann
5 février 2012 - 0 h 00 min

Et les « MUTÉS » ? reconnus comme plus toxiques que les ogm et qui sont vendus sans restriction, entre autres par Pionner ? Et les paysans non informés qui les utilisent ?
Une seule solution : ne plus mettre dans son assiette de la chair animale, dont les poissons, n’utiliser que des oeufs bio aet rejeter les produits laitiers issus de l’industrie.


Utopie
5 février 2012 - 0 h 00 min

nicolekretchmann, que sont les « mutés »? Jamais entendu parler



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
45

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS