Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Des cellules tueuses du système immunitaire à l’origine de la maladie de Parkinson
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Des cellules tueuses du système immunitaire à l’origine de la maladie de Parkinson

De nouvelles lumières viennent d’être apportées sur la maladie de Parkinson, affection neurologique invalidante, à l’origine de tremblements des membres au repos, d’une rigidité et d’une difficulté à déclencher des mouvements. Publiés dans la revue scientifique « Journal of Clinical Investigation », des travaux réalisés conjointement par le CNRS, l’Inserm (1) et l’université Pierre et Marie Curie (UPMC) ont mis en avant la responsabilité de certaines cellules du système immunitaire dans l’activité de la maladie.

Constatant que les personnes prenant quotidiennement des anti-inflammatoires présentaient un risque diminué de développer la maladie de Parkinson, les chercheurs se sont interrogés sur les raisons de ce rapport de cause à effet. Ils ont ainsi découvert qu’une certaine population de globules blancs, appelés les « lymphocytes T auxiliaires (ou CD4 +) », dont le rôle premier est de combattre toute forme d’agression extérieure, pénètrent anormalement dans le cerveau et détruisent une certaine catégorie de neurones. Or, ces neurones spécifiques sont chargés de produire l’une des multiples substances chimiques utilisées comme neurotransmetteurs, connue sous le nom de dopamine.

Confirmant cette théorie, des autopsies effectuées sur des patients atteints de la maladie de Parkinson ont révélé d’importantes concentrations de Lymphocytes T dans le cerveau. Appuyant ces résultats, d’autres séries de tests complémentaires ont mis en évidence le rôle actif joué par ces cellules dans la dégénérescence neuronale.

Selon les experts scientifiques à l’origine de ces travaux, ces avancées apportent un jour nouveau sur les mécanismes sous-jacents de ce mal encore méconnu qu’est la maladie de Parkinson. Elles devraient permettre « d’affiner le développement de médicaments anti-inflammatoires plus ciblés vers les cellules qui pénètrent dans le cerveau ». Cette optimisation des stratégies thérapeutiques présentera l’avantage capital de limiter les effets secondaires liés à la prise chronique d’anti-inflammatoires, tout particulièrement chez les personnes âgées. A l’heure actuelle, on estime que 1 % de la population âgée de plus de 65 ans est atteint de la maladie de Parkinson.

Cécile Cassier

1- Institut national de la santé et de la recherche médicale

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 20 janvier 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
patou
20 janvier 2009 - 0 h 00 min

Et si ces lymphocytes arrivaient au cerveaux après avoir passer la barrière hématoencéphalique détruite par toutes les merveilleuses inventions humaines du style : ondes électromagnétiques , produits chimiques etc
Et si on commençait à faire de la prevention ….


Patapom
22 janvier 2009 - 0 h 00 min

Marrant ! Un simple médecin français avait découvert ça y a 50 ans… Foutage de gueule gouvernemental ?

Regardez donc ce documentaire édifiant en 6 parties de 20 minutes (le docu fait 2h car ce gars a également découvert les fameuses cellules souches, une prévention contre le cancer, une façon d’empêcher la schizophrénie, de favoriser la transfusion sanguine et d’empêcher le rejet de greffes chez les transplantés, etc. etc. etc.) :

http://www.dailymotion.com/relevance/search/andr%25C3%25A9%2Bgernez/video/x5pt6y_le-scandale-du-sicle-16_tech

Si vous voulez sauter directement à Parkinson, c’est là: http://www.dailymotion.com/video/x5ptss à la 16ème minute


suidacra
22 janvier 2009 - 0 h 00 min

Dans notre société mieux vaut guérir que prévenir!
C’est bien plus rentable…


laticia
23 janvier 2009 - 0 h 00 min

les patients qui prennent régulièrement des anti-inflamatoires ne souffrent pas de ces maladies.
(documentaire ARTE ,études et résultats).
Donc, prendre du cassis, produit NATUREL de la gemmothérapie (herbalgem), dérange fortement le lobing pharmato car perte sèche financière.
La preuve ?
Tentatives de mains basse sur produits naturels (Mocentos) à taper ds googel.
Ok pour les caisses sociales mais ko pour le rendement financier qui ne profitent qu’aux GROS.
Conclusion, nos toubibs sont soumis au lobing pharmato (et fric) sous peine de sanction.


laticia
23 janvier 2009 - 0 h 00 min

Ondes au cerveau ?
Les militaires ont mis au point des GSM sans ces ondes destructrices afin de protéger leurs militaires depuis pas mal de temps. Question : Pourquoi ces découvertes éfficaces ne sont-elles toujours pas appliquées dans le civil?
Trouver l’erreur !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
76

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS