Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » De plus en plus de cocktails chimiques dans notre quotidien
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






De plus en plus de cocktails chimiques dans notre quotidien

Publiée le 8 mars dernier dans la revue Environmental Health Perspectives, une étude américaine a analysé des produits de la vie courante pour y détecter la présence éventuelle de substances perturbatrices du système endocrinien (PE) (1) et / ou liées à l’asthme. Les chercheurs ont testé 213 produits, représentatifs de 50 types de produits différents (shampoing, litière pour chats, rideaux de douche, crème solaire etc.). Ils ont recherché de nombreuses substances, dont le bisphénol A (BPA), des parabènes, des phtalates etc. Au final, 55 substances chimiques ont été détectées. Les produits tels que produits parfumés, crèmes solaires, désodorisants… présentaient les concentrations et le nombre de substances trouvées les plus élevés. Certains produits en vinyle contenaient plus de 10 % de DEHP, un phtalate (1), attestant d’une source importante d’exposition dans les intérieurs.

A la lumière de ces résultats, les auteurs de l’étude ont conclu à la nécessité de tester la toxicité des mélanges complexes de polluants PE, d’autant plus s’ils sont le fait d’une exposition quotidienne. Les chercheurs ont également souligné le bien fondé d’un étiquetage complet pour permettre au consommateur d’éviter ces cocktails de chimie. Relayant ces travaux, l’association Générations Futures a appelé les pouvoirs publics, ainsi que les candidats à la présidentielle, à mettre en place une loi prévoyant la substitution systématique des substances PE dans les produits de consommation courante.

Cécile Cassier
1- Les substances aux effets perturbateur endocrinien déséquilibrent le système endocrinien, lequel régit le fonctionnement des glandes chargées de la diffusion des hormones.

2- Capables notamment d’assouplir le plastique, les phtalates sont des plastifiants utilisés depuis une cinquantaine d’années dans de nombreux produits de consommation (emballages, cosmétiques, jouets…).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 13 mars 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
nicolekretchmann
15 mars 2012 - 0 h 00 min

il y a des années que tout cela est su !!!
Ecrits comme à l’ordinaire en tous petits caractères qui en découragent la lecture ! Il suffit de se rappeler que tous les produits industriels doivent rester sur les rayons !


gemar
15 mars 2012 - 0 h 00 min

inquiet car de la pub payante pour un gel douche (dove apparament) et pour des cosmétiques de grande diffusion polluent votre site






à lire aussi
     
Flux RSS