Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » De l’eau bordelaise polluée au perchlorate
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants
  5. Le top 3 des gestes pour protéger l’environnement


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






De l’eau bordelaise polluée au perchlorate

Fin juin 2011, l’ARS (Agence Régionale de Santé) Aquitaine a détecté la présence de perchlorate d’ammonium sur deux ressources en eau majeures de la Communauté urbaine de Bordeaux (Cub), à savoir les sites de Thil et de Gamarde à Saint-Médard-en-Jalles. Cette pollution a, en effet, été découverte dans la galerie de Caupian, puis aux sources de Gamarde, du Thil et à Cantinole. Elle a entraîné l’arrêt d’exploitation de près de 25 % des ressources en eau potable de la Cub. Composant du propergol utilisé comme combustible dans la fabrication des fusées, missiles et airbag, ce produit est utilisé sur le site de l’entreprise SME, à Saint-Médard-en-Jalles. Cette ancienne poudrerie SNPE est aujourd’hui en cours de cession au groupe privé Safran. Selon les élus d’EELV, cette pollution durerait depuis plusieurs années.

Le 1er juillet, la Cub et son délégataire ont décidé « d’adapter le système d’alimentation en eau potable afin de garantir, sur l’ensemble de l’agglomération, une teneur inférieure à 4 microgrammes par litre, niveau sensiblement inférieur à la valeur guide de 15 microgrammes par litre définie par les Autorités de santé ». La Cub a également déclaré être en attente du seuil du taux de perchlorate acceptable dans l’eau potable, lequel doit prochainement être fixé par le ministère de la santé.

La Cub a d’ores et déjà demandé à l’entreprise incriminée de prendre les mesures nécessaires pour résoudre ce problème et a enjoint l’Etat d’assumer son rôle en matière de police de l’eau. Pour l’heure, un plan d’action a été mis en place, incluant le confinement du site à l’origine de la pollution, le renforcement de l’exploitation des ressources non affectées ainsi que la poursuite des contrôles sur l’ensemble des sources et du réseau de l’agglomération. Par ailleurs, plusieurs techniques de traitement (osmose inverse, échange d’ions, traitement biologique etc.) sont en cours d’essais.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 21 juillet 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS