Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Côte d’Ivoire : après les conflits politiques, la lutte pour l’alimentaire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Côte d’Ivoire : après les conflits politiques, la lutte pour l’alimentaire

Alors que se dessine un timide retour au calme en Côte d’Ivoire, après plusieurs mois de violence et de remous politiques, se pose désormais l’urgence de sauver la saison des semis de riz et de maïs, débutant avec les premières pluies dans l’Ouest et le Nord du pays. A cette fin, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a lancé une opération de distribution de semences, d’engrais et d’outils agricoles à 12 000 familles rurales en Côte d’Ivoire et au Libéria.

Ces distributions cibleront notamment les villages abritant des réfugiés et des personnes déplacées. On estime à un million le nombre de personnes déplacées en Côte d’Ivoire et à près de 150 000 celles réfugiées au Libéria. Or, le nombre croissant de personnes déplacées en zones rurales intensifie la pression sur les ressources alimentaires déjà restreintes des pays qui les accueillent. En effet, les provisions pour tenir jusqu’à la prochaine récolte sont moindres, une grande partie de la récolte close en janvier dernier ayant été perdue. Dans la précipitation de la fuite, les familles rurales soit n’ont pu récolter, soit ont bradé leurs récoltes à des prix dérisoires. Par ailleurs, les violences, la pénurie de carburant et les barrages routiers ont freiné la circulation dans le pays, entraînant des pénuries de semences et d’engrais.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS