Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Bilan des pesticides observés dans les fruits et légumes européens
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Bilan des pesticides observés dans les fruits et légumes européens

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) vient de publier son rapport annuel évaluant les résidus de pesticides observés dans l’alimentation au sein de l’Union européenne en 2008, ainsi que l’exposition des consommateurs de par leur régime alimentaire. A cette fin, plus de 70 000 échantillons provenant de près de 200 types d’aliments différents, couvrant les fruits, les légumes et les céréales, ont été analysés en vue de déterminer leur teneur en résidus de pesticides. Les méthodes de surveillance employées par les Etats membres permettent de détecter jusqu’à 862 pesticides différents.

Sur l’ensemble des échantillons testés, 3,5 % dépassent les limites maximales de résidus (LMR) (1) légales contre 4,2 % en 2007. D’après le rapport, les pesticides dépassant les LMR auraient principalement été observés dans des aliments importés de pays hors UE. Parmi les 2 062 échantillons d’aliments pour bébés examinés, 76 contiennent des traces de pesticides, la limite légale étant dépassée dans 4 échantillons. Pour ce type de produits, la législation européenne n’autorise pas plus de 0,01 mg/kg pour chaque résidu de pesticide individuel.

En matière de produits biologiques, les LMR furent dépassées dans 0,9 % des échantillons analysés. Ce résultat est, toutefois, à nuancer dans la mesure où il n’existe pas de LMR spécifiques pour les produits biologiques, auxquels on applique les mêmes LMR que pour les produits conventionnels.

S’intéressant aux risques liés à une exposition à long terme des consommateurs, l’EFSA a conclu « qu’aucun des pesticides évalués ne suscitait d’inquiétude pour la santé ». Dans le cas d’une exposition aiguë, autrement dit à court terme, la consommation de grandes portions d’aliment contenant les niveaux de pesticides les plus élevés enregistrés conduit à une conclusion plus réservée. En effet, « dans ce scénario le plus défavorable, l’EFSA a déclaré que pour 35 combinaisons pesticides / aliments (2), un risque potentiel pourrait se présenter mais seulement dans de rares cas ».

Cécile Cassier
1- Les limites maximales de résidus correspondent aux niveaux supérieurs légaux de concentration de résidus de pesticides dans ou sur des aliments destinés à l’alimentation humaine et animale.

2- Par combinaison pesticide / aliment, on entend l’utilisation d’un pesticide spécifique pour un aliment précis tel que le riz, les carottes ou les poires.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 14 juillet 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
patrick25
15 juillet 2010 - 0 h 00 min

Dans le meilleur des cas, même si la dose correspond aux normes, si vous cumulez les différents aliments, vous aurez systématiquement trop de pesticides dans me sang !
Mais plus grave encore que ce genre d’étude rendue publique dans le seul but de désinformer :
Le poison que représentent les pesticides vient surtout du fait que c’est le mélange entre eux qui crée une composition digne des pires breuvages.
En effet, à partir du moment ou nous avons entre 20 et 50 pesticides différent dans un seul et même aliment, il n’y a pas besoin de polémiquer pour affirmer que c’est de la merde !
Voici le nombre de pesticides contenu par les 10 fruit et légumes les plus nocifs :
Voici le top 12 des fruits et légumes toxiques :

Une dose de 67 pesticides avec votre céleri ?
Les 12 fruits et légumes les plus souillés contiennent 47 à 67 pesticides différents par portion.
Le céleri tient le premier rôle, puis les pêches !
Savez-vous que certains des pesticides les plus utilisés aujourd’hui ont été à l’origine des gaz neurotoxiques développés pendant la deuxième guerre mondiale ?
En évitant les 12 fruits et légumes les plus souillés, vous pouvez abaisser votre consommation de pesticide presque de 80 pour cent.

Du + toxique au mini des maxi…

1.Celery
2.Pêches
3.Fraises
4.Myrtilles
5. Pommes
6.Nectarines & paprikas
7.Haricots verts
8.Épinards, chou frisé,
9.Cerises
10.Pommes de terres, raisins
11.Lentilles
12.Laitue

Et si en plus vous ajoutez les PCB, les autres métaux lourds tels le plomb, l’arsenic ou le mercure, mais aussi contenu dans l’eau que nous buvons ou qui sert à arroser les récoltes, les antibiotiques, hormones ou autres résidus vétérinaires, sans même parler des nitrates ou de certains conservateurs, colorants…
Au final, que mangeons nous si ce n’est des produits totalement dénaturé produit par des lobby qui n’en ont rien à cirer de notre santé !
Mangez 5 à 7 fruits et légumes par jours qu’ils disent sans préciser que la plupart proviennent de chine ou de l’Europe de l’est…
Suivez le Blog du collectif R.E.C.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
31

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS