Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Bientôt du saumon transgénique dans les assiettes américaines ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Bientôt du saumon transgénique dans les assiettes américaines ?

La Food and drug administration (FDA), l’agence américaine des denrées alimentaires et des médicaments, pourrait prochainement délivrer la première autorisation de commercialisation d’un animal transgénique à des fins alimentaires. Emanant de la firme AquaBounty, cette demande est sollicitée pour le saumon transgénique ‘AquAvantage ® Salmon’, dont l’intérêt réside dans un développement accéléré. Selon la société, adultes, les poissons transgéniques n’auraient pas une taille supérieure aux saumons naturels de l’Atlantique, seule leur période de croissance serait nettement accélérée.

A l’état naturel, les saumons ne produisent pas d’hormone de croissance dans l’eau froide (leurs phases de croissance sont estivales), tandis que celui d’AquaBounty en génère tout au long de l’année. En conséquence, la modification génétique mise en œuvre conduit à une croissance plus rapide, permettant une période de production nettement plus courte, pour un gabarit de commercialisation identique (cf. graphe). Outre ce gain de croissance (environ 50% plus rapide pour atteindre la taille de commercialisation), le saumon AquAvantage ® rendrait l’élevage techniquement moins contraignant, avec un moindre impact environnemental et des poissons moins fragiles, sources d’une rentabilité supérieure.

Cette demande, qui n’est pas la première, n’est pas sans soulever les passions. A ce titre AquaBounty tente de prendre les devants pour rassurer tant les consommateurs, que les scientifiques et les environnementalistes.

Outre les éventuels risques sanitaires liés à la consommation de ces saumons génétiquement modifiés, la pollution génétique des espèces sauvages est un risque certain, les fuites étant fréquentes dans les élevages. Commercialisant uniquement des œufs de saumon AquAvantage ®, la firme ne s’en cache d’ailleurs pas, préférant argumenter sur l’impossibilité d’accouplement avec le saumon atlantique. Ainsi, afin d’éviter ce risque, seul des femelles stériles seraient commercialisées. Ceci dit, études à l’appui, AquaBounty souligne que les saumons d’élevage, nourris avec des granulés secs, ne sont généralement pas aptes à trouver leur alimentation seuls, tandis qu’ils sont probablement davantage vulnérables face à leurs prédateurs, ce qui limiterait considérablement leurs chances de survie.

Ces deux poissons ont le même âge, celui du fond un saumon AquAvantage ®, génétiquement modifié pour grandir plus rapidement.

Au-delà de ce débat, un autre point est sujet à discussion : doit-on considérer le saumon AquAvantage ® comme un OGM ?

En effet, pour la société, une fois adultes, ses saumons ne présentent aucune différence avec leur pendant sauvage (quid de la stérilité ?!!), et n’ont donc aucune raison d’être distingués des autres poissons d’élevage. Un point notablement contesté par plusieurs associations qui veulent donner aux consommateurs la possibilité de choisir en connaissance de cause leur alimentation.

Pour finir, notons que, comme pour tout OGM, la FDA se base sur le dossier fourni par le demandeur, en l’occurrence AquaBounty, pour arrêter sa décision…

Pascal Farcy
Photo et graphe © Aquabounty

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
marseille42
1 juillet 2010 - 0 h 00 min

Une pétition (en anglais) est en ligne sur le site Care 2. Mais il est possible qu’elle soit publiée, en français sur d’autres sites. En entrant « saumon transgénique » dans un moteur de recherches, on doit pouvoir le savoir.


toupetipoi
1 juillet 2010 - 0 h 00 min

Ah!! Enfin! je me demandais quand cela arriverai! Et pourquoi pas des poissons mutants qui résisteraient aux marées noires? Comme ca inutile de s’inquiéter on pourrait au moins continuer à les manger! parce qu’au fond, c’est ca qui nous emmerde vraiment lors d’une marée noire avouons le…Ca ralentit la pêche! Et à quand les enfants transgéniques! qui ne pleures pas,qui restent à la meme taille et qui sont résistants à tout! Je souhaite à la planète d’en finir au plus vite avec une météorite ou quelque chose dans ce genre là, parce que c’est vraiment pas la peine d’essayer d’imaginer l’avenir


4Play
4 juillet 2010 - 0 h 00 min

Des animaux génétiquement modifiés existent depuis longtemps et sont commercialisés. Poissons ou huitres triploïdes stériles obtenus par choc thermique sur les œufs ou autres procédés. Ne sont pas considérés comme des OGM car il n’y a pas de modification des gènes (pas d’apport de gènes étrangers).



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
376

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS