Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Bientôt de la viande à la Javel dans nos assiettes ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




Bientôt de la viande à la Javel dans nos assiettes ?

viande désinfectée

En matière de sécurité alimentaire, les Etats-Unis et l’Union Européenne ont des approches souvent opposées. Quand les USA se concentrent sur le produit final, l’UE privilégie une approche dite de « la ferme à la fourchette », considérant que les infections et maladies doivent être tenues à distance tout au long de la vie des animaux d’élevage. Cette approche voit ainsi les Etats-Unis recourir à des nettoyants chimiques (eau de Javel, acide peroxyacétique ou lactique, etc.) pour aseptiser les carcasses dans les abattoirs.

Même si la Commission européenne a tenté à plusieurs reprises d’autoriser de tels traitements chimiques, cette pratique vaut aux Etats-Unis de voir actuellement les portes de l’Union Européenne fermées à leur production de viande désinfectée. Aussi, le risque est grand, dans le cadre du probable futur traité de libre-échange américano/européen (dit TAFTA), que l’autorisation de commercialisation en Europe de viande désinfectée se concrétise.

Mais selon l’ONG des Amis de la Terre, la Commission européenne examinerait actuellement une nouvelle demande d’importation de viande désinfectée de poulets dans de l’acide peroxyacétique, un désinfectant couramment utilisé dans les fermes usines des Etats-Unis. Des soupçons d’autant plus plausibles que des responsables européens pour la santé et l’alimentation ont déclaré, le 10 mars dernier, qu’un nouveau produit de rinçage chimique antimicrobien devrait être autorisé cette année pour désinfecter les carcasses et la viande des volailles.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 15 mars 2015 à 01:11

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
PLUC89
18 mars 2015 - 15 h 07 min

L’ « approche dite de « la ferme à la fourchette », considérant que les infections et maladies doivent être tenues à distance tout au long de la vie des animaux d’élevage. » me paraît bien préférable. Si non dirigeants européens avaient la faiblesse de céder à la pression US, la moindre de choses serait que le traitement soit clairement signalé sur les produits, que nous puissions les éviter sans erreur possible.


Jacques DEVODDERE
18 mars 2015 - 18 h 19 min

Je partage l’avis de PLUC89. A cela j’ajoute le souci d’asepsie absolu des états-uniens qu’on voit se développer dans nos pays (voyez les pubs pour les lingettes et autres produits destinés à détruire toute vie microbienne dans notre environnement). Cela fait que se développent allergies et maladies auto-immunes. Voir cet article d’Hubert REEVES : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/hubert-reeves/hubert-reeves-trop-d-hygiene-n-est-pas-bon-pour-la-sante-29-11-2013-1763250_1914.php !


Nicole Sarah Kretchmann
18 mars 2015 - 19 h 18 min

il est tout-à-fait normal de désinfecter un produit en pleine décomposition ! Dès que le souffle s’arrête ce sont les enzymes de décomposition qui entrent en action !! Tant chez l’homme que chez l’animal !
Demandez à votre boucher pourquoi il « pare » la viande avant de l’exposer ? Parce que la dite viande qui doit « vieillir » dans ses frigo pendant environ 20 jours avant d’être mangeable, est recouverte d’une croûte noire qui… pue !!!!
Bon appétit, très chers ! Et merci à la maladie qui permet de détoxiner, de désintoxiquer l’organisme.
Mon site où vous avez la possibilité de télécharger mon dernier livre « Il suffit d’aimer… » gratuitement http://chante-la-vie.fr


Marie-Françoise
18 mars 2015 - 20 h 21 min

 » STOP TAFTA  » est une mobilisation européenne pour tenter d’empêcher nos élus, inconscients ou vendus, de signer cet accord.
Cet accord signé, au nom du profit, les multinationales pourront interdire, par la voie des tribunaux qui décideront d’ amendes dissuasives, le bio dans les cantines, les préférences aux productions locales, la reprise par les collectivités locales de la distribution de l’ eau potable, s’ emparer du marcher des maisons de retraites pour les transformer en produit rapportant des bénéfices aux actionnaires, etc …
Tapez STOP TAFTA sur le net.


colibriette
18 mars 2015 - 20 h 41 min

Non mais vous rigolez !!!!!!!!!!
Le javel est dejà dans notre viande depuis longtemps !!!!!!!
chez despinasse, dia; lidl…..monique ranou…et autre justin…désinfectent leurs lardons et autres bardes au chlore !!!!!!!vous ne l’avez jamais senti en ouvrant leur barquette ??????les jeux sont faits la messe est dite….manger moins, mieux de proximité…c’est ce que prône le mouvement colibri…faites en de même …et battons nous contre le TAFTA !!!!!!!!!!!!


anonyme
18 mars 2015 - 21 h 48 min

Comme le rappelle Nicole, la « viande » (du latin « vie » !), que nous affectionnons tant – puisque nous, Français, sommes dans le top 10 des consommateurs mondiaux de carne –, doit déjà passer environ 3 semaines à l’abattoir, avant de transiter vers les différents intermédiaires, qui la revendent à des clients peu regardants, qui l’achètent puis s’en délectent après l’avoir fait voyager encore quelques heures et finir de se décomposer encore quelques jours dans leurs réfrigérateurs.
Bref, quand on est en contact avec un animal mort, et en état de décomposition très avancée qui plus est (un mois de décomposition au minimum en l’occurrence), on désinfecte !

(Nous ne sommes pas des vautours, ceux-ci ont des sucs gastriques hyperacides qui leur permettent de digérer n’importe quoi ; les nôtres, de sucs, sont très délicats, nous sommes conçus pour digérer des fruits, non des lambeaux de chair, qu’elle soit crue ou cuite, fraîche ou avariée !)

N’importe qui désinfecte en présence d’un corps mort, donc je soutiens la désinfection, puisque si on est capable de digérer une charogne (avec ses antibiotiques, ses hormones, sa radioactivité, sa dioxine, ses métaux lourds, ses pesticides, ses OGM, son stress, etc.) on ne doit pas avoir de problèmes pour digérer quelques vagues résidus d’eau de Javel.


ges
19 mars 2015 - 2 h 06 min

Oui Philippe, on a voté pour des députés européens mais eux ne votent pas. Ils ne sont jamais à l’assemblée.
Lavio : les petits producteurs locaux ne sont pas tous fiables. Certains ont compris qu’ils pouvaient devenir très rentables et n’hésitent pas à revendre des produits sans aucune traçabilité. De plus, les produits qui portent une étiquette « France » contiennent parfois (souvent) des composants importés. La traçabilité existe mais pas jusqu’au consommateur.
Oui Dany : Les multinationales font d’énormes profits en vendant d’énormes quantités à bas prix à des gens qui se plaignent toujours que tout est trop cher mais consacrent plus d’argent à leur téléphone et télé qu’à leur alimentation. Un raisonnement de merde donne une bouffe de merde mais c’est un choix. Le tout c’est d’en être conscient.


Laurenzerl
19 mars 2015 - 10 h 29 min

quand même, il y a pire que cela, non ? la prese s’est emaprée des poulets à la Javel et ne les laissen plus tomber… mais il faudrait peut-être voir plus loin…


Laurenzerl
19 mars 2015 - 10 h 29 min

zut, cette fois, sans les fautes de frappe, désolée

quand même, il y a pire que cela, non ? la presse s’est emparée des poulets à la Javel et ne les laisse plus tomber… mais il faudrait peut-être voir plus loin…


forlane
20 mars 2015 - 11 h 08 min

tout est dit … mangeons Bio et local !!! et peut être pas de viande !!!


Sylv1
21 mars 2015 - 18 h 06 min

l’asepsie totale de la nourriture, comme la désinfection « garantie » sont des illusions. De plus, la plupart des microbes sont inoffensifs, et certains sont même indispensables à la digestion. désinfecter sauvagement permet à certaines souches résistantes ou simplement opportunistes de se développer sans concurrence, c’est le cas de la listéria par exemple qui n’est pas inoffensive et m’a valu deux jours… pénibles… Sylv1


Gromit
23 mars 2015 - 0 h 44 min

Ce que l’on peut faire bouffer aux gens tout de même !
Et pendant ce temps là, on diffuse jusqu’à l’écœurement des émissions gastronomiques à la télé.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2974

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS