Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Barcelone commence à boire l’eau de Marseille et de Tarragone
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Barcelone commence à boire l’eau de Marseille et de Tarragone

Comme annoncé au mois de mars par le quotidien d’information catalan La Vanguardia, le déficit en eau potable de la région de Barcelone va être provisoirement comblé par des approvisionnements en provenance des ports de Marseille et de Tarragone.

Les premiers bateaux-citernes ont commencé leur rotation cette semaine et devraient permettre le transport de 1 660 000 m3 d’eau potable par mois. Ce volume d’eau correspond à environ 6 % de la consommation des 5,5 millions d’habitants de la région raccordés au réseau de distribution.

Selon les autorités espagnoles, le coût mensuel de l’opération atteindra les 22 millions d’euros.

L’eau de chaque navire subit quatre contrôles de potabilité entre sa prise en charge dans le port d’origine et son injection dans le réseau espagnol.

Cette situation de pénurie est due essentiellement à plusieurs années consécutives de forte sécheresse, une urbanisation galopante nécessitant un approvisionnement en eau de plus en plus conséquent, et une agriculture très consommatrice. La solution de bateaux-citernes devrait permettre d’éviter des coupures d’eau estivales mais pas les restrictions d’usage. Les autorités espagnoles ont passé un contrat de trois mois qui peut être prolongé si nécessaire. A moyen terme d’autres solutions sont censées prendre le relais : la mise en place d’une canalisation d’une soixantaine de km entre Tarragone et Barcelone et la mise en service courant 2009 d’une usine de dessalement d’eau de mer d’une capacité de 200 000 m3/j.

Michel Sage

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 18 mai 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
FERREY
18 mai 2008 - 0 h 00 min

Cet article est déjà un signe que tout se perd irrémédiablement si l’on n’applique aucune vigilance écologique, économique, humaine

Il me semble URGENT et INDISPENSABLE de lancer une grande pétition ou/et autres moyens d’information sur l’hérésie que représente le projet d’un futur « las Végas » espagnol…!!!!
Je suis surprise de ne pas en entendre parler davantage sur tous les sites sensibilisant à l’ Environnement.


joëlle
19 mai 2008 - 0 h 00 min

Rien d’étonnant à cela. Certaines régions en espagne sont en voie de désertification. Les agriculteurs les ayant délaissées par manque crucial de pluies. Et quel projet ont-ils pour ces régions? Des villages de vacances avec piscines et golfs!!


Nathalie
22 mai 2008 - 0 h 00 min

Décidément nos fraises immangeables à 3 € le kilo coûtent très cher à l’environnement !
C’est scandaleux de voir autant d’argent dépensé à cause d’une mauvaise gestion humaine.


amapola
23 mai 2008 - 0 h 00 min

Effectivement le projet du Las Vegas en plein désert aragonais est complètement FOU
mais il me semble qu’il s’agit plus de d’un projet:
de 17 milliards d’euros, provisoirement baptisé « Gran Scala », a obtenu le feu vert du gouvernement régional d’Aragon, ravi de cette aubaine, « entièrement financée par des fonds privés », qui va mettre en lumière cette région moins connue que les plus touristiques Catalogne (nord-est) ou Andalousie (sud).

« C’est un projet intéressant, nous nous sommes engagés à leur donner toutes les facilités nécessaires et nous avons de grandes attentes, avec une prévision de 30.000 création d’emplois », a déclaré à l’AFP un porte-parole du gouvernement aragonais

Une pétition oui peut-être, mais n’est ce pas déjà trop tard


logikécolo
26 mai 2008 - 0 h 00 min

oui, mais pour une capacité de 200 000 m3/j d’eau de mer, ou sera rejeté le sel?. Combien le font déjà dans le monde?le taux de salinité sera de combien? et les conséquences sur la flore, la faune + le réchauffement? a-t-on réfléchi aux causes effets à +/- long terme pour le globe?….



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
95

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS