Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Au tour de Carrefour de boycotter les tickets de caisse au Bisphénol A
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  2. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Au tour de Carrefour de boycotter les tickets de caisse au Bisphénol A

En décembre 2010, 1400 magasins U annonçaient leur intention de procéder à la totale substitution des tickets de caisse au Bisphénol A (1) d’ici le 1er février 2011. D’après le site d’informations sur la grande distribution, www.LSA.fr, le groupe Carrefour a décidé d’emboîter le pas à l’enseigne U, s’engageant à retirer tous les rouleaux de caisse thermique par des rouleaux sans bisphénol A (BPA) courant février. Dite de « précaution », cette mesure concerne les 1600 magasins, hypermarchés, supermarchés et magasins de proximité du groupe, et s’appliquera également aux coupons de caisse.

A l’origine de cette prise de position, une étude menée en octobre 2010 par des chercheurs de l’INRA de Toulouse a démontré que la plupart des papiers thermiques, tels que les tickets de caisses enregistreuses et les reçus de cartes de crédit, contenait du BPA en quantité notable. Ces travaux confirmaient alors une étude américaine, réalisée en août de la même année, décelant des niveaux résiduels de BPA plus importants dans l’organisme des hôte(sse)s de caisse.

Cécile Cassier
1- Composé chimique de synthèse entrant dans la fabrication industrielle de plastiques de type polycarbonates et de résines époxy, le Bisphénol A (BPA) se retrouve dans nombre d’ustensiles du quotidien tels que les CD, les lunettes, certaines bouteilles plastiques ou biberons mais également dans les amalgames dentaires ou certains revêtements de boîtes de conserve. Reconnu comme perturbateur endocrinien, le BPA est capable d’imiter l’hormone sexuelle féminine ou œstrogène. Il est actuellement classé comme substance reprotoxique de catégorie 3, jugée « préoccupante pour la fertilité de l’espèce humaine » en raison « d’effets toxiques possibles ».

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
opaque
6 février 2011 - 0 h 00 min

bravo! après tout,il n’est jamais trop tard pour bien faire.bientôt des paniers en osier et des cagettes vides aux caisses de carrefour…des magasins à taille humaine…70% des rayons en bio certifiée Nature et PROGRES…
Et quand les consommateurs Français décideront de boycotter enfin la grande distribution en général la majeure partie des problèmes sera résolue: sur-emballages,agriculture pourrie,vente massive de produits inutiles,zones commerciales aux abords des villes, etc: les réformes seront INSTANTANEES: non pas que je n’aime pas les déclarations d’intentions des supermarchés: mais je préfère celles plus fiables des filières bios, à qui on coupe pourtant les vivres en ce moment même, alors que la demande citoyenne en leur faveur explose.






à lire aussi
     
Flux RSS