Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Aspartame chez la femme enceinte : des risques et pas d’intérêt nutritionnel
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  5. Fair Squared : les préservatifs vegan ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Aspartame chez la femme enceinte : des risques et pas d’intérêt nutritionnel

En mars 2011, après avoir examiné deux études démontrant les effets nocifs des édulcorants artificiels, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) concluait à l’absence de potentiel génotoxique et carcinogène de l’aspartame. Suite à cet avis, elle a néanmoins lancé une évaluation des risques et des bénéfices nutritionnels des édulcorants intenses, dont un premier bilan a été publié le 18 juin dernier. Le point d’étape en question porte spécifiquement sur les effets de leur consommation chez la femme enceinte.

L’agence estime que « les données scientifiques disponibles chez la femme enceinte sont insuffisantes pour conclure » et souligne la nécessité de « nouveaux travaux ». Elle met également en avant l’absence d’étude démontrant un quelconque bénéfice nutritionnel lié à la consommation d’édulcorants intenses. Le Réseau Environnement Santé (RES) déplore que l’agence n’aille pas au bout de sa logique, le risque étant d’autant plus inacceptable que le bénéfice nutritionnel est nul. Fin 2012, l’EFSA (1) rendra ses conclusions concernant la réévaluation de la dose journalière admissible (DJA) de l’aspartame.

Cécile Cassier
1- Autorité européenne de sécurité des aliments.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 20 juin 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
nicolekretchmann
22 juin 2012 - 0 h 00 min

encore un problème comparable à celui de l’amiante, à tous les calmants !
Bien sûr, changer son alimentation demande une réflexion, un effort ! Avaler n’importe quel produit chimique est simple mais aussi, quelles conséquences désastreuses pour la santé, sans se douter de la cause induite par le poison chimique.






à lire aussi
     
Flux RSS