Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Appel à la prudence face à la commercialisation de l’huile de lin
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Appel à la prudence face à la commercialisation de l’huile de lin

De par sa richesse en Acide Alpha Linolénique ou ALA, acide gras essentiel faisant partie des si recherchés Oméga-3, l’huile de lin est largement mise en avant pour ses atouts nutritionnels bien que son utilisation s’avère délicate. En France, depuis le 4 décembre 2008, l’huile de lin raffinée est autorisée comme ingrédient en mélange dans les huiles alimentaires et les matières grasses tartinables. Mais, bien qu’elle soit effective dans de nombreux pays mondiaux et européens comme l’Allemagne, le Canada ou la Chine, la commercialisation de l’huile de lin vierge reste problématique pour la France. La raison de ce frein tient à la grande instabilité de cette huile qui se conserve très difficilement et peut s’avérer toxique en cas de péremption.

Ces doutes ne datent, certes, pas d’hier. En décembre 2004, l’Afssa (Agence Française de Sécurité Sanitaires des Aliments) était saisie d’une demande d’évaluation de l’emploi de l’huile de lin, nature ou en mélange, dans l’alimentation courante. Le 25 juillet 2006, l’Agence rendait ses conclusions, recommandant « une évaluation préalable à l’utilisation de l’huile de lin vierge, afin de s’assurer des conditions de stabilité ».

Toutefois, comme le note la DGCCRF (1), le Traité de l’Union ne permet pas de conditionner la mise sur le marché d’un produit légalement commercialisé au sein de l’Union européenne. Couramment utilisée dans les pays membres, l’huile de lin est, effectivement, l’objet d’échanges, notamment sur le territoire français. Seule l’attestation d’un risque avéré pour la santé des consommateurs pourrait justifier une interdiction de la commercialisation d’huile de lin vierge pure ou en mélange. Or, aucun des éléments avancés dans l’avis de l’Afssa émis en juillet 2006 ne permettait de s’opposer aux règles de la libre circulation des produits.

Etant dans l’incapacité de prouver avec certitude la dangerosité de la vente de l’huile de lin vierge, l’Afssa a, toutefois, renouvelé son avis en mars 2009, posant certaines conditions destinées à encadrer la mise sur le marché de cette huile. En raison de son oxydation rapide après l’ouverture de son contenant, l’huile de lin vierge doit ainsi faire l’objet de conditions de conservation spécifiques. La durée de conservation ne doit pas, d’une manière générale, dépasser 3 à 6 mois lorsque l’huile est stockée en bouteilles ou en conditionnements hermétiques. Dès que la bouteille a été ouverte, elle doit être conservée au réfrigérateur. Dans son avis, l’Afssa recommande, en outre, une utilisation à froid de l’huile de lin, en assaisonnement des salades ou en jus mixés. Elle peut être utilisée comme huile de cuisson dans la mesure où la température ne dépasse pas les 150 °C. Enfin, l’agence préconise de ne pas utiliser l’huile de lin dans l’alimentation des enfants de moins de trois ans.

Le conditionnement est, lui aussi, soumis à des mesures restrictives. Sont notamment recommandés une traçabilité des lots, depuis la pression des graines de lin jusqu’au conditionnement, ainsi qu’un volume de conditionnement maximal de 250 mL, ce dernier devant être réalisé en un matériau opaque.

Enfin, le principal concerné restant le consommateur, un effort particulier devra être fourni en matière d’étiquetage. Sur chaque emballage, devraient figurer les mentions suivantes : « réserver à l’assaisonnement », « ne pas chauffer », « conserver à l’abri de la chaleur avant ouverture », « conserver au réfrigérateur après ouverture », « ne pas conserver plus de trois mois après ouverture » et « ne convient pas aux enfants de moins de trois ans ».

Cécile Cassier
1- Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
jackie
4 juillet 2009 - 0 h 00 min

plus besoin de manger de poisson, chouette pour eux! et merde aux « esprits-chagrin » qui sont toujours en train de recommander aux végétariens des omega 3!
si vous pouviez enfin cesser de bouffer des êtres vivants sensibles à la douleur ce serait déjà mieux pour notre monde indifférent aux souffrances animales et mieux aussi pour votre santé!


marseille42
5 juillet 2009 - 0 h 00 min

L’huile vierge pure est instable, nous le savons depuis belle lurette. Mais pourquoi s’acharner à acheter de l’huile alors que les graines qui contiennent cette même huile, peuvent être utilisées sans risque? L’apport de graines de lin, broyées ou non, est, entre autres, l’un des éléments de base du régime dit « Kousmine ». Par ailleurs, pour compléter la réaction de Jackie qui le sait certainement, les aliments protido-lipidiques (toutes les amandes, noix et graines) peuvent comme leur dénomination l’indique remplacer poisson, viande et oeuf. Leur teneur en protides est élevée, les lipides qu’ils contiennent bons pour la santé. Mais ceux qui veulent rester minces ne doivent pas en abuser. Mais l’équilibre alimentaire ignore les abus.


opaque
5 juillet 2009 - 0 h 00 min

autrefois l’huile de lin ça servait à badigeonner ses volets… ceci dit si j’ai bien compris, la conservation alimentaire de cette huile n’est pas plus compliquée que celle de n’importe quel yaourt.


joëlle
8 juillet 2009 - 0 h 00 min

Je consomme régulièrement de l’huile de lin. Je le trouve en magasin bio et le producteur est français. Ce sont des bouteilles de 25 cl, brunes pour ne pas soumettre l’huile à la lumière, je les conserve au frigo et je les consomme non pas en 3 mois, ce qui me semble fort long mais en 1 mois. Je ne la chauffe absolument pas. Les normes données me semblent peu souhaitable. L’huile de lin se consomme froide et rapidement. Je n’ai pas de problème de santé dûe à la consommation de cette huile et quand on mange sainement, la consommation d’huile de qualité est normale, souhaitable et n’entraîne pas de surpoids. Dans le temps, l’huile de lin était consommée régulièrement. Le problème réside dans son utilisation. Quand on connait le mode d’emploi il n’y a pas de problème.


fab
9 juillet 2009 - 0 h 00 min

L huile de lin, l huile de colza et l huile de Chanvre en 1ere pression a froid consommées régulièrement…. c est surtout la fin de la majorité des maladies cardiovasculaires… les labos le savent bien…ces maladies représentent la part la plus importante de leur chiffre d affaire…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2973

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS