Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Alimentation : la FAO dénonce la responsabilité des pays développés
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Alimentation : la FAO dénonce la responsabilité des pays développés

Le Sommet mondial sur l’alimentation qui vient de s’ouvrir ce matin à Rome, a été l’objet d’un discours sans compromis du Directeur général de la FAO (1) à l’attention des nombreux Chefs d’Etats et de gouvernements présents. Alors qu’il devait être consacrée aux défis du changement climatique et des agrocarburants, le sommet devrait être voué essentiellement à la lutte contre la faim et la malnutrition. En effet, la réunion se tient dans un contexte de crise alimentaire mondiale majeure, laquelle dépasse la dimension humanitaire habituelle en touchant également les pays développés où elle contribue, avec la hausse du prix de l’énergie, à l’inflation.

Aujourd’hui, alors que 862 millions de personnes ne mangent pas à leur faim, Jacques Diouf, le Directeur de la FAO, considère que ‘le temps du verbe est largement dépassé’ et que ‘le moment de l’action est venu’. Renouvelant sa demande aux dirigeants des pays les plus riches pour qu’ils consacrent 30 milliards de dollars par an à la relance de l’agriculture, il a fait un parallèle entre cette somme et les 1 200 milliards de dollars d’armements dépensés au niveau mondial en 2006, avant de s’interroger sur la possibilité ‘… d’expliquer aux personnes de bon sens et de bonne foi que l’on ne peut pas trouver 30 milliards de dollars par an pour permettre à 862 millions d’affamés de bénéficier du droit humain le plus fondamental, celui à la nourriture, donc à la vie?’.

Après avoir rappelé qu’il avait attiré l’attention publique, dès le mois de septembre dernier, sur les risques de conflits sociaux et politiques dus à la faim, il a noté que ‘…la communauté internationale ne réagit, malheureusement, que lorsque les médias apportent dans les foyers des pays nantis le spectacle douloureux de ceux qui souffrent dans le monde.’



Jacques Diouf, le Directeur général de la FAO


Jacques Diouf a estimé que la crise actuelle était en fait ‘la chronique d’une catastrophe annoncée’ et que si rien n’est fait, ‘…malgré l’importance de leurs réserves monétaires, certains pays risquent de ne pas trouver d’aliments à acheter’.

Par ailleurs, alors qu’au cours de la première moitié des années 1990, le nombre de personnes sous-alimentées a diminué, la courbe s’est de nouveau inversée. Or, en dépit des engagements pris au Sommet mondial de l’alimentation de 1996, de réduire de moitié le nombre de personnes qui ont faim à l’horizon 2015, les ressources pour financer les programmes agricoles des pays en développement ont nettement baissé passant de 17 % des aides versées en 1980 à 3 % en 2006. Simultanément, les pays de l’OCDE (2) ont détruit les agricultures locales en subventionnant fortement les leurs (372 milliards de dollars de soutien en 2006), arrivant à l’aberration de proposer sur les marchés des pays en développement des denrées à un prix inférieur à la production locale…

Enfin, le développement des biocarburants concurrence fortement la production alimentaire, J. Diouf soulignant qu’en 2006 ce sont 11 à 12 milliards de dollars publics qui ont été utilisés pour détourner de la consommation humaine 100 millions de tonnes de céréales afin de produire des agrocarburants. En conséquence, pour le directeur de la FAO, ‘Le problème de l’insécurité alimentaire est de nature politique. C’est une question de priorités face aux besoins humains les plus fondamentaux.’

Alex Belvoit

1- La FAO est l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’agriculture.

2- L’OCDE est l’organisation de coopération et de développement économiques, dont les membres sont principalement des pays européens, auxquels s’ajoutent les USA, le Canada, le Japon, la Corée et la Turquie.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
129

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS