Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Accord sur le cacao pour mettre fin à l’exploitation des enfants
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Accord sur le cacao pour mettre fin à l’exploitation des enfants

En octobre 2011, un rapport dénonçait l’incapacité de l’industrie du chocolat et du cacao à mettre en place une chaîne d’approvisionnement équitable et durable. Depuis 2009, les dérives de cette filière, notamment l’exploitation des enfants, ne sont plus taboues. Selon l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA), plus de 250 000 enfants travaillaient dans des plantations en Afrique de l’Ouest en 2009, dont plus de 60 % avaient moins de 14 ans. Or, malgré les engagements pris, rien n’est fait pour remédier à cette situation. Plus grand consommateur de cacao mondial (1), l’Europe importe un peu moins de 1,3 million de tonnes chaque année. En Côte d’Ivoire, où se concentrent 40 % de la production mondiale, le Département d’Etat américain estime à 100 000 le nombre d’enfants travaillant dans « les pires conditions possibles » et à 10 000 les enfants victimes de trafics d’êtres humains et d’esclavage.

Aussi, le 14 mars dernier, lors du renouvellement de l’accord international sur le cacao, le Parlement européen a profité de l’occasion pour y introduire une clause contre la maltraitance des enfants. Toutefois, la situation est plus nuancée qu’il n’y paraît. Dans les petites fermes familiales, les fermiers ne gagneraient plus assez pour nourrir leur famille si leurs fils et leurs filles venaient à ne plus travailler dans les plantations du jour au lendemain. Aussi, outre la demande d’un mécanisme de traçabilité auprès de la Commission, la résolution présentée repose sur les principes suivants : le bannissement des conditions indécentes de travail, de l’exploitation et du trafic de mineurs ; l’interdiction du travail des enfants dans le secteur commercial ; l’engagement de la responsabilité des entreprises qui acquièrent la matière première cacao. Par ailleurs, les députés ont proposé un étiquetage informant le consommateur sur les produits chocolatiers élaborés sans recourir au travail d’enfants.

Cécile Cassier
1- L’Union européenne broie et consomme près de 40 % du cacao mondial.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
PNEUSLIC
17 mars 2012 - 0 h 00 min

« une clause contre la maltraitance des enfants « ,ce qui veut dire que le Parlement européen trouve normal et accepte que des enfants de moins de 14 ans travaillent dans les plantations et pire encore,cautionne les trafics et l’esclavage d’enfants ;
Honte au parlement européen !!!
Il suffirai de payer correctement des adultes pour que ces horreurs cessent;


philou
17 mars 2012 - 0 h 00 min

Désolé pneuslic, mais la situation sur le terrain est très différente de nos schémas mentaux. L’exploitation des enfants est anormale et scandaleuse, mais ne pas leur permettre de travailler serait désastreux. Outre les familles ne gagnant pas assez et le modèle bien ancré de faire des enfants car l’union fait la force, de nombreux enfants ont comme choix ça, ou dormir dans la rue et voler voire pire. Ici, tout le monde va à l’école, pas là bas. Un enfant qui emballe vos produits à la caisse est monnaie courante dans la plupart des pays du tiers monde, le magasin le paie et lui donne un statut. Règlementer ça pour éviter les abus bien sûr, mais ceux qui veulent interdire le travail des enfants feraient bien d’éteindre leur télé et d’aller voir sur place comment ça se passe. Bonne soirée.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
54

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS