Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » 67 % des nappes phréatiques encore en baisse en septembre
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






67 % des nappes phréatiques encore en baisse en septembre

Bien que les pluies aient été fréquentes durant l’été, avec une quantité d’eau recueillie sur l’ensemble du pays supérieure de presque 30 % à la moyenne de référence 1971 – 2000, près des deux tiers des nappes souterraines affichent encore un niveau inférieur à la normale début septembre. De fait, pour la plus grande partie des régions, la situation n’a pas changé. L’ensemble du bassin parisien et certains secteurs d’Aquitaine et de Rhône-Alpes ont des niveaux déjà inférieurs aux normales. Dans ces régions, les pluies estivales n’ont ainsi pas suffi à inverser la tendance d’évolution à la baisse des niveaux des nappes.

A la fin août, le niveau des nappes était en hausse pour 17 % d’entre elles, en baisse relative pour 67 % et stable pour les 16 % restants. Cette situation s’explique, en partie, par le bilan pluviométrique contrasté du mois d’août 2011. Largement excédentaires sur la moitié nord du pays, avec des cumuls deux à trois fois supérieurs à la normale sur le nord-ouest, les précipitations d’août ont été nettement déficitaires sur l’extrême sud. Ainsi, ce mois d’août est le plus sec des quarante dernières années pour la Corse, alors qu’il représente le plus humide de cette même période en Haute-Normandie.  

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 20 septembre 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
humanité
22 septembre 2011 - 0 h 00 min

Y-a-t-il une explication à ce phénomène ? bétonnage,déstructuration des sols, cultures consommatrices ….


thylacine
22 septembre 2011 - 0 h 00 min

Schématiquement, les pluies d’été sont captées dans le sol par la végétation en pleine activité, qui renvoie l’eau dans l’atmosphère par évapo-transpiration. Donc ces pluies n’atteignent pas les nappes. Les conséquences de la sécheresse de la fin de l’hiver et du printemps sur les nappes n’ont donc pas été effacées, bien que l’humidité de juillet et août ait maintenu une végétation verte et exubérante. C’est paradoxal, mais bien réel… Seules les pluies d’hiver sont « utiles », pour recharger les nappes… Evidemment, l’imperméabilisation des sols par le « bétonnage » et le tassement agricole n’arrangent rien…






à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS