Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Une série d’amendements du sénat dénature l’esprit initial de la loi OGM
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Une série d’amendements du sénat dénature l’esprit initial de la loi OGM

Au soir de la première journée de débats au Sénat, le projet de loi sur les OGM, présenté par le gouvernement, a fait l’objet de nombreux amendements dont certains sont d’ores et déjà vivement critiqués par les associations environnementales et des sénateurs.

Dès la présentation du projet de loi par le Ministre de l’agriculture, les hostilités étaient lancées. En effet, alors que le projet de loi se présentait globalement plus proche des idéaux des anti OGM que des pro, Michel Barnier a annoncé que des autorisations d’essais d’OGM en plein champs seraient délivrées pour la saison 2008. Ces autorisations devraient ainsi intervenir avant que la Haute Autorité sur les organismes génétiquement modifiés, qui devrait théoriquement voir le jour avec la loi, puisse procéder à l’évaluation préalable des éventuels risques qu’ils impliquent…

Au-delà de cette déclaration, le projet de loi a fait l’objet d’une véritable avalanche d’amendements du Sénateur UMP, Jean Bizet, rapporteur de la Commission des Affaires économiques. Si certains des amendements proposés par le sénateur concernent des points de détail, une majorité dénature en grande partie le texte original. Il est ainsi proposé de rebaptiser la Haute autorité en ‘Haut conseil des biotechnologies’ en la cantonnant à un rôle essentiellement consultatif, et en limitant les possibilités de la saisir aux seules associations de consommateurs (les associations environnementales très actives sur le dossier ne pourraient donc plus la saisir…). Enfin, la Commission des Affaires économiques, par la voie de Jean Bizet, propose de durcir le ton face aux faucheurs d’OGM en créant un délit de ‘Destruction de champ d’OGM’, passible de 2 ans de prison et de 50 000 € d’amende pour une culture d’OGM commerciale. Dans le cas d’une destruction de culture OGM expérimentale, ces peines seraient respectivement de 3 ans et 150 000 €…

Face à ces amendements, l’opposition a tenté de réagir avec des propositions plus ou moins vigoureuses, dont les principales sont à mettre au crédit des sénateurs Verts Jacques Muller, Jean Desessard,t Alima Boumedienne-Thiery, Marie-Christine Blandin et Dominique Voynet, ceux-ci s’attachant à combler certains vides du texte originel comme par exemple sur la réparation des dommages causés aux filières conventionnelles sans OGM (en cas de contamination, N.D.L.R.), la liberté des apiculteurs à exercer sur l’ensemble du territoire. Le groupe UDF n’est pas resté en reste avec notamment un amendement visant à prévenir les exploitants, voisins de culture OGM, de la présence de ces organismes modifiés génétiquement sans qu’ils aient à consulter régulièrement le registre national.

Après les sénateurs qui débattront du projet de loi OGM encore demain, au minimum, il appartiendra aux députés d’entériner ou non les différents amendements formulés, au cours de l’examen du texte prévu à l’Assemblée nationale après les élections municipales des 9 et 16 mars prochains.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
gingko
6 février 2008 - 0 h 00 min

ces amendements seront votés seulement après les élections municipales; voilà donc une raison de plus de montrer notre désaccord en votant massivement contre ce gouvernement; si le signal est puissant, les députés seront peut etre moins enclin à obéir à une logique économique de plus en plus catastrophique et chercheront davantage à réfléchir à toutes les conséquences d’une agriculture OGM


boust
11 février 2008 - 0 h 00 min

Pour info, il n’y a aucun socialistes dans la liste de noms fournie ! Ils sont tous Verts : Jacques Muller, Jean Desessard, Alima Boumedienne-Thiery, Marie-Christine Blandin et Dominique Voynet.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
31

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS