Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Une petite chance pour les phoques de sauver leur peau
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Une petite chance pour les phoques de sauver leur peau

Le 25 mars dernier, les associations de protection animale tiraient la sonnette d’alarme à l’annonce de l’élévation du total autorisé de captures (TAC) pour l’année 2009, dans le cadre de la chasse commerciale aux phoques du Groenland. De fait, alors que les scientifiques préconisaient un TAC inférieur à 270 000 phoques, le gouvernement canadien a passé outre, en fixant à 280 000 phoque le TAC 2009.

Pratiquée dans le golfe du Saint-Laurent, la chasse aux phoques commerciale est, d’après l’Ifaw (1), la « plus grande chasse de mammifères marins au monde ». Elle vise généralement les jeunes phoques, très prisés pour leur peau. Or, outre le fait qu’elle remet sérieusement en question la survie de l’espèce, cette chasse recourt à des pratiques pour le moins barbares, bien éloignées des notions de respect et de bien-être de l’animal.

Pourtant, la situation pourrait avoir un rebondissement aussi inattendu que positif. En effet, dans un récent communiqué, l’Ifaw révèle que de nombreux chasseurs envisagent de ne pas participer à la prochaine période de chasse en raison de l’absence de marché, constatée cette année, pour la fourrure de phoque. A en croire l’organisation, le vendeurs ne toucheraient que 15 dollars par peau cette année, alors même que celle-ci se vendait à plus de 100 dollars en 2006. Or, pratiquer la chasse à de tels prix est difficilement viable pour les adeptes de cette pratique. Illustratif du phénomène, les peaux prélevées sur les 20 000 phoques abattus au cours de la première phase de chasse auraient été boudées des tanneries. Le mois dernier, une subvention provinciale québécoise de neuf dollars par peau aurait même été accordée aux chasseurs des Iles-de-la-Madeleine, le prix de vente initial étant de 30 dollars la peau. Il y a fort à parier que les récents mouvements au sein de l’Union européenne, visant à interdire le commerce des produits dérivés du phoque, ne soit pas étrangers à ce revirement de situation. Dans l’immédiat, les phoques ne seront pas les seuls à devoir se serrer la ceinture.

Cécile Cassier
1- Le fonds international pour la protection des animaux.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 09 avril 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
11 avril 2009 - 0 h 00 min

J’ai bien peur que cela n’arrête pas le massacre. Il y en aura toujours pour continuer malgré la baisse des gains. Parce que c’est traditionnel et que tant qu’il y aura des phoques, ils en tueront. (Ils ont toujours fait ça, ils sont formatés pour le carnage.
C’est trop difficile de se débarrasser d’une manie, y’a qu’à voir avec la corrida par exemple !).
Parce que les industriels de la fourrure trouveront toujours un truc pour continuer à décimer l’espèce (ça rapporte moins mais ça rapporte quand même ! ) et parce que la plupart des gens (et donc les politiques) s’en foutent : les phoques ça vit dans l’eau, loin de chez nous, ça ne parle pas et ça ne vote pas. Et puis les fringues en fourrure : c’est très magnifique ! (même si elles restent la plupart du temps rangées dans le placard).


Jean-François N.
12 avril 2009 - 0 h 00 min

Les traditions sont faites pour changer: mourrir chez soi de vieillesse ou de maladie, se battre en duel, peindre dans des cavernes éclairées par une lampe à huile…
Contre la chasse aux phoques, l’argument économique, toujours mis de l’avant dans nos sociétés de comptables, ne tient pas, lorsque le touriste devient plus abondant que le phoque. Après la disparition de la morue surpéchée, quand le phoque aura tellement diminué que sa population sera en danger, les madelinots pourront toujours s’attaquer aux goélands, au nom de la tradition. À moins que la mer n’ait fait disparaître les îles de la Madeleine.


jackie
18 avril 2009 - 0 h 00 min

le fait de diminuer le quota n’enlève en rien l’horreur de la tuerie sur ces pauvres bêtes.
il faut appuyer les demandes et les pétitions en faveur de l’interdiction totale des produits dérivés de phoques; plus on fait pression mieux c’est, car si tout le monde pleure dans son coin mais sans agir alors effectivement la tradition va continuer encore longtemps, les gens sont tellement stupides et l’évolution morale ne se fait qu’à travers la conscience; mais encore faut-il qu’ils en aient une!
agissons à tous les niveaux de la torture animale, allons sur les blogs donner notre avis avec des arguments valables, et n’oublions pas que nous avons un droit : celui de boycotter tout ce qui vient de la souffrance animale et là,je vous demande de boycotter l’Espagne et tous ses produits pour l’arriérisme dont son peuple fait preuve sur les bêtes: cliquez et contatez…

http://www.galgos.fr/
> http://espagne-maltraitance.galgos.fr/
> http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/
> http://crueltyinspain.webnode.com/
> Sites de défense contre la maltraitance des Galgos/Podencos
> et des animaux en Espagne



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
46

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS