Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Une banque de semences des plantes de la planète
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Une banque de semences des plantes de la planète

Préserver le capital que représentent les plantes sauvages … C’est l’objectif que ce sont fixés les botanistes des jardins botaniques de Kew, au Sud Ouest de Londres. Mis en place en 2000, le projet se concentre, dans un premier temps, sur les plantes les plus menacées. Ainsi, en l’espace de neuf ans, dans 54 pays, les semences de 24 200 espèces ont été collectées, dont 23 proviennent de plantes ayant depuis disparu.

Outre le stockage de ces semences, en milieu stérile, à température et humidité contrôlées, le programme ‘Banque à graines du millénaire’ (Millenium Seed Bank) comporte un volet ‘recherche’ sur les vertus des espèces stockées, tant d’un point de vue agronomique que médical ou énergétique.

Ces 24 200 espèces représentent 10 % des espèces de plantes sauvages connues. Stephen Hopper, le directeur de Kew, vient de fixer un nouveau rendez-vous, pour 2020, avec un objectif de collecte-conservation de 25 %.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
opaque
22 octobre 2009 - 0 h 00 min

et pendant ce temps là KOKOPELLI(et d’autres associations) se permettent de préserver les semences cultivables en se battant contre les géants de l’agro industrie qui ont décidé de faire disparaitre des circuits agricoles les millions de plantes offertes par la nature ,pour imposer partout leurs saloperies transgéniques ou simplement les 2 ou 3 variétés de tomates indigestes que leurs maigres catalogues vendent à l’étalage.(rapellons pour cet exemple que plus de 800 variétés de tomates connues existent dans le monde, libres de tous droits ou brevets.)
la disparition de la biodiversité se manifeste donc aussi et avant tout dans les assiettes de l’humanité toute entière, sans parler des medecines naturelles deja mortes et entérrées par profits et pertes.
la biodiversité sauvage n’est pas non plus menacée par l’opération du saint esprit:elle l’est en grande partie à cause des politiques urbaines et agricoles absurdes qui entrainent les déforestations massives ou la disparitions des biotopes partout dans le monde :d’autre part le pillage économique de la planete n’est pas la conséquence du consummérisme à l’occidentale,il en est le pilier fondateur… les coupables du désatre écologique en cours sont donc facilement identifiables, mais si les oiseaux disparaissent principalement à cause des pesticides répandus partout avec la complicité des etats, personne ne traduira devant des tribunaux les irresponsables qui perpetuent ce crime planétaire, parce que nous prefereront croire pouvoir sauver ce qui reste en faisant des reserves d’indiens pour les plantes, les animaux, les paysages,les legumes variés et les céréales millenaires, sans remettre en question un instant l’idéologie dominante qui nous tuera aussi surement que nous tuons notre terre nourriciere.


ramchine
23 octobre 2009 - 0 h 00 min

Quels sont les partenaires qui financent ce projet ? Sont-ils réellement motivés par l’écologie et le bien-être des futures générations ? Ou les buts sont-ils moins avouables comme ces projets parallèles qui font froid dans le dos : http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=5511
Bien à vous



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
70

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS