Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Un projet européen soutient la manipulation génétique des arbres
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un projet européen soutient la manipulation génétique des arbres

Face à la raréfaction des ressources fossiles, le bois fait l’objet d’une demande mondiale de plus en plus importante. Un constat qui pèse lourdement sur des réserves forestières déjà largement éprouvées par la déforestation et la désertification. Arguant que la combinaison entre demande croissante et restriction des stocks disponibles ne sera pas viable très longtemps, des chercheurs européens ont annoncé mercredi le lancement d’un programme de recherche intitulé « NovelTree ». Comme son nom le laisse pressentir, il aura pour vocation principale la mise au point d’essences forestières censées être à la fois plus performantes et plus aptes à résister au changement climatique.

En analysant leur composition génétique, les scientifiques réunis sélectionneront les essences d’arbres présentant une forte capacité d’adaptation face à un contexte environnemental changeant. Seront ainsi intégrés aux critères de sélection la durée de croissance, la résistance aux agents pathogènes ou à des périodes de gel précoces, de même que les besoins d’alimentation en eau.

Revendiquant un ancrage dans le concret, NovelTree met également un point d’honneur à satisfaire aux exigences de la filière bois en favorisant une production diversifiée d’arbres dits « de qualité ». Dans cette optique, une attention accrue sera portée à la morphologie de la fibre, à la densité du bois ainsi qu’à la teneur en cellulose et en lignine (1). A l’heure actuelle, les variétés d’arbres jugées comme les meilleures candidates au projet sont le pin sylvestre, le pin maritime, l’épicéa, et le peuplier.

Pour répondre à ses impératifs tant quantitatifs que qualitatifs, les experts procéderont à des activités de simulation. Celles-ci modéliseront divers scénarios sylvicoles et observeront la faisabilité de l’implantation de telle ou telle essence forestière. Une fois constatés les premiers résultats, il s’agira d’élaborer des stratégies d’implantation et de déploiement en fonction des caractéristiques géographiques et climatiques du lieu retenu. Le premier cas étudié concernera l’utilisation du pin sylvestre en Scandinavie.

Prenant cadre dans le 7e PCRD européen (Programme Cadre de Recherche et Développement) (2), cet ambitieux programme réunit 14 organismes spécialisés dans la recherche scientifique. Issus de Suède, Finlande, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Belgique et France, ils disposeront d’un budget établi à 6,3 millions d’euros.

Destinées à servir « d’aides à la décision », les données récoltées seront relayées auprès des « sélectionneurs », des propriétaires de plantations, des scientifiques et des consommateurs.

Si les initiateurs de ce projet présentent les progrès de la recherche génétique comme un atout majeur pour une gestion durable de l’écosystème forestier, ils omettent de dire que le pari de la manipulation génétique est des plus risqué. Et même s’ils insistent par ailleurs sur le fait que chacune des espèces créées sera expérimentée en préambule à toute introduction en milieu naturel, les retombées sur le long terme restent pour le moins incertaines. En témoignent les récentes réserves émises par l’IRD sur l’introduction d’essences d’arbres exotiques à croissance rapide, identifiées comme étant à l’origine d’un appauvrissement des sols. Alors que les changements climatiques se font de plus en plus sentir, il est essentiel de faire prévaloir la préoccupation écologique sur l’intérêt économique.

Cécile Cassier
1- La lignite et la cellulose sont les deux principaux composants du bois.

2- Le PCRD constitue le principal instrument de l’Union européenne en matière de financement de la recherche. Sa 7ème version couvre la période comprise entre 2007 et 2013.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 27 juin 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
29 juin 2008 - 0 h 00 min

Une fois de plus, la fuite en avant (que les hommes appellent « progrès » pour se rassurer…) et le petit jeu de l’apprenti sorcier. La prétetion humaine est sans bornes… C’est à la fois fascinant et effrayant!
Hélas, les forêts, en Europe par exemple, sont les derniers milieux d’une certaine importance (elles doivent représenter quelque chose comme environ 1/4 des surfaces) exploités d’une façon encore assez modérée, donc présentant une part de spontanéité: diversité des espèces, caractère « naturel » des espèces et du fonctionnement…
Allez hop, mettons tout cela sous contrôle productiviste. Ce genre de projet me glace…


terremerair
29 juin 2008 - 0 h 00 min

Bordel arrêtons de faire confaince aux techno scientistes … aux apprentis sorciers!
L’humanité est gouverné par des inconscients, des irresponsables et des incompétents !


simon34
29 juin 2008 - 0 h 00 min

voir la plantation expérimentale de peupliers sans lignine à l’INRA d’Orléans (que des femelles paraît-il pour éviter la contamination). Ils font bien 20 cm de diamètre donc c’est pas une nouveauté qu’on tente de faire des arbres OGM (!) et qu’on le fait (!!), mais il semble que ce soit surtout pour faire faire des économies à l’industrie papetière… Créer des arbres qui supportent le changement climatique ? Elle est bien bonne, on y croit, comme si c’était la solution la plus évidente. Après le Fond Forestier National qui a financé pendant des dizaines d’années des plantations de tout et n’importe quoi n’importe où, sans aucun suivi des sylvicultures menées derrière, si on trouvait une nouvelle connerie à faire ? Ayez confiance en votre système. L’important, c’est l’investissement.


Linotte
30 juin 2008 - 0 h 00 min

- S’agit-il ici de manipulation génétique ou de sélection ???
- Restons cyniques : d’ici que le projet soit au point (sous la tutelle d’IKEA ?), on aura trouvé d’autres conneries plus belles encore et qui le mettront au placard… A moins qu’ils ne nous trouvent une essence de « qualité » poussant en 2 ans et sur n’importe quelle station ?


tseparis
2 juillet 2008 - 0 h 00 min

qu’ils aillent donc faire leurs essais sur Mars pour la « terraformer » s’ils y arrivent et qu’ils foutent une bonne foi pour toute la paix à la biodiversité de notre planète. Plutôt que de chercher des résistances à ceci et à cela, feraient mieux de réduire toutes les émissions polluantes.
Ras-le-bol que ces gens-là prennent des décisions catastrophiques que les populations seront obligées de subir sur plusieurs générations !!


Ludovic
3 juillet 2008 - 0 h 00 min

Les arbres sont du domaines du sacré. Pour preuve les noms de villes et villages relatifs (Aulnoye, Quesnoy, Fresnoy, etc.).
Pour preuve son importance primordiale dans les religions premières (Yggdrasil, l’Arbre-Monde dans l’ancienne religion germano-nordique, etc.).
Ces arbres, êtres sacrés, quelle vision en ont certains scientifiques et politiciens? Juste un bien de consommation, malléable à merci et créateur de richesse (richesse matérielle cela va sans dire).
Que faire face à ce désenchantement du monde, face au règne du veau d’or? Malheureusement rien. Tous ces criminels foutent la planète en l’air, modifient tout comme des apprentis-sorciers, se veulent plus puissants que la nature. Tout ça pour aboutir à une société sans joie, stérile, rationnelle jusqu’à l’abrutissement le plus complet.
Les cîmes élèvent l’âme. Il sembleraient que certains aient perdu la leur.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
52

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS