Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Un loup tué par balle en Savoie
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un loup tué par balle en Savoie

Le 26 janvier dernier, à Presle, des promeneurs ont découvert le cadavre d’un grand canidé, à moitié immergé près d’un pont. La tête de l’animal sectionnée et la présence, sur le flanc droit, d’un trou pouvant correspondre à l’entrée d’une balle de chasse de calibre 12, ne laisse planer quasiment aucun doute sur un acte de braconnage.

Pris en charge par les agents de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), le cadavre a été autopsié par le laboratoire départemental d’analyses vétérinaires de Chambéry, apportant la preuve qu’il s’agissait d’un loup gris du genre Canis lupus, vraisemblablement issu de la bonne centaine d’individus qui vit actuellement dans les Alpes.

Alors qu’une plainte a été déposée par l’ASPAS, l’Association pour la protection des animaux sauvages, l’enquête en cours doit permettre d’éclaircir les circonstances exactes de la mort du loup, tandis que le Parquet de Chambéry déterminera les suites éventuelles à donner à l’affaire.

L’auteur du très probable tir et de la décapitation du loup reste à identifier; il risque 6 mois d’emprisonnement et 9 000 € d’amende.

C’est également cette semaine que la Cour de cassation a ordonné un nouveau jugement dans le dossier d’un loup tué en 2005. La Cour a relevé une contradiction entre la relaxe du berger, auteur du tir, et la condamnation de son frère, Maire de la commune de Jarsy en Savoie, qui a déplacé l’animal…

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 08 février 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
laurence
10 février 2008 - 0 h 00 min

Pourquoi vouloir à tout prix réintroduire des animaux sauvages dont la majeure partie des gens sur le terrain ne veulent pas, les espaces vitaux ne sont plus les mêmes qu’au début du XXe siècle, l’homme prend de plus en plus de place, c’est un fait, une réalité, que les bêtes paient de leur vie, c’est un massacre inutile. Il faut une bonne fois pour toutes reconsidérer cet aspect du problème, car c’est une utopie qui est menée à bien (à mal?) sur le dos des animaux. La France est un pays de chasseurs, cela aussi, c’est une réalité. Pour en arriver à couper la tête au loup… quelle brutalité se cache derrière ce geste, brrr, ça me fait froid dans le dos. Les bêtes sauvages ne seront respecées que si elles sont dans des parcs protégés. Ailleurs, elles sont livrées en pâture aux porteurs d’armes… qui font la loi.


marseille42
10 février 2008 - 0 h 00 min

Pourquoi lui avoir sectionné la tête? Simple! Pour la naturaliser et la placer sur un panneau de tableau de chasse. Ce pourrait être le geste qui permettrait d’identifier le chasseur, à moins qu’il ne soit lui-même taxidermiste. pourquoi réintroduire le loup. Mais parce que les Espagnols, les Italiens… pourne citer que les frontaliers vivent très bien avec eux, comme avec les lynx et les ours. Certes, la France est un pays de chasseurs -je dirais de tueurs-massacreurs-, les palombes en savent quelques chose. Moi, pour les larves qui ont besoin d’un fusil pour se sentir virils -sont-ils siimpuissants qu’ils leur faillent un substitut de pénis?- je n’ai qu’un profond mépris. Ce ne sont pas des hommes. Qui a dit: »Plus je connais les hommes, plus j’aime mon chien »?


rafouine
10 février 2008 - 0 h 00 min

premièrement les loups n’ont pas été réintroduits ils sont arrivés naturellement d’Italie grâce à l’expansion naturelle de leur population. Ensuite, je ne suis pas d’accord avec votre vision de la nature sauvage qui doit être enfermées dans des parcs pour exister. Et il n’y a aucune raison que ce soit le porteur de fusil qui fasse la loi, car il y a justement des lois qui protègent les espèces comme le loup par exemple et que chacun, avec ou sans fusil doit respecter. Ce que vous dites, c’est admettre que la loi du plus fort (ou du plus armé) est la meilleure. On n’est plus au moyen age !
Et l’homme qui est partout comme vous dites, doit aussi admettre qu’il existe d’autres créatures sur terre et apprendre à coexister avec elle. Et non, la France n’est pas un pays de chasseurs, ils sont en minorités, mais comme ils sont armés, ils savent bien se faire entendre et vous vous marchez à fond dans leur jeu. Et plutot que d’enfermer les bêtes sauvages pour leur propre bien, je propose d’enfermer les responsables de ce genre d’actes barbares, elles seront ainsi beaucoup mieux protégées et les humains sans fusil également.


quinami
11 février 2008 - 0 h 00 min

Laisser de grands carnivores se reproduire librement à proximité des humains pose des problèmes non négligeables. La réponse n’est pas évidente. Les parcs américains sont immenses, (celui du Yellowstone a 9000 km2, plus grand que la Corse!!), ce qui permet, semble-t-il, une protection valable de toutes les espèces. Ne pourrait-on créer en France au moins un parc d’une ampleur suffisante, dont toute activité agricole et pastorale serait exclue? Sinon, le problème persistera et s’envenimera. Je n’aime pas les chasseurs, mais je comprends le désespoir des bergers qui trouvent leurs moutons massacrés, (et n’ayant d’ailleurs parfois même pas été mangés!). La cohabitation homme – grands fauves est plus que délicate. Il faut être réaliste, et sur ce point j’approuve Laurence.


vintemp
18 février 2008 - 0 h 00 min

Si l’homme veut survivre au 21 ième siècle il lui faudra apprendre a vivre avec la nature et oublier son instinct barbare.
Pour survivre il faudra apprendre a vivre en symbiose avec son environement et non en parasite.
Nous détruisons tout ce que nous approchons et notre planète ne nous survivras pas si l’on ne change pas.


renarde
25 février 2008 - 0 h 00 min

Que l’homme continue seulement à jouer les grands seigneurs, il court tout simplement à sa perte! Le loup était déjà là avant nous, de tous temps nous avons cohabiter avec les loups pourquoi serait-ce impossible aujourd’hui. J’espère que l’être humain aura tôt ou tard la monnaie de sa pièce!!!


chrishurricane
25 février 2008 - 0 h 00 min

Avant, je vivais à Paris : j’étais une « écolo » extrêmiste, et notamment pour la réintroduction des loups, des ours… etc. J’étais évidemment anti-chasse.
Mais, depuis 10 ans je vis en Savoie… et dans une famille d’agriculteurs et de chasseurs (eh oui). Et bien je peux vous dire que je vois maintenant le problème différemment ! Je trouve maintenant qu’il y a beaucoup de naïveté et d’ignorance dans le discours des « pro-loup » et des « anti-chasse ». D’ailleurs j’espère que ces derniers sont végétariens, car il y a quelque contradiction de critiquer la chasse quand on n’est jamais allé visiter un abattoir (la viande dans votre assiette, vous ne l’avez pas tuée vous même… mais bon il faut bien que certains le fassent).
Mais revenons au loup : nous en avons autour de chez nous. Un jour nous en avons surpris un en train de manger un chevreuil encore vivant à 100 mètres des maisons. N’allez donc pas me raconter que les loups évitent les zones « humaines »!! Et puis ils mangent les vaches aussi (été 2007 – alpage de Margériaz dans les Bauges) ! Alors qu’on nous affirmait qu’ils ne s’attaquaient jamais à + gros qu’un mouton.
Les loups, je ne suis pas contre, mais dans la mesure où on REGULE leur population. Car il arrivera un jour où il n’y aura plus assez de gibier pour les nourrir… que feront-ils ???
Je voudrais aussi que l’on laisse le droit aux bergers de DEFENDRE leur troupeau. Savez-vous qu’ils aiment leurs bêtes ? Parfois comme leur propre famille ?
Ce qui m’agace par dessus tout : ceux qui veulent imposer le loup, bizarrement, ne sont jamais ceux qui devront vivre avec…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
44

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS