Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Un herbicide de Syngenta responsable d’empoisonnements en Afrique
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un herbicide de Syngenta responsable d’empoisonnements en Afrique

Selon une étude récemment publiée, sur 296 empoisonnements aux pesticides avérés au Burkina Faso, 54 sont dus à l’herbicide Gramoxone de la multinationale suisse Syngenta. Sur la base de ce rapport, le Burkina Faso demande que le Paraquat, substance active du Gramoxone, soit inclus dans l’annexe à la Convention de Rotterdam listant les produits chimiques et pesticides dangereux.

Comme le souligne l’association la Déclaration de Berne, cet ajout à l’annexe de la Convention pourrait avoir un impact majeur sur l’exportation du « produit phare de Syngenta » dans les pays en développement. En effet, celle-ci ferait alors l’objet d’une procédure de consentement préalable des pays d’importation, désormais éclairés sur les méfaits du produit.

Or, nul doute que les divers pays concernés tiendraient compte de l’interdiction du Paraquat en Union européenne, retiré des substances autorisées en Europe le 11 juillet 2007. Cette décision avait d’ailleurs été suivie, en octobre 2007, de l’annonce par le fournisseur mondial de fruits et légumes et de fleurs coupées, Dole, de ne plus recourir au Paraquat au sein de ses exploitations agricoles.   

Commercialisé par Syngenta sous l’appellation Gramoxone dans plus de 100 pays en 2007, cet herbicide est majoritairement employé dans les plantations de bananes, cacao, café, coton, huile de palme, ananas, caoutchouc et sucre de canne. Selon François Meienberg, responsable du programme alimentation & biodiversité de la Déclaration de Berne : « Syngenta sait depuis plusieurs années que l’utilisation du Paraquat entraîne des conséquences sérieuses sur la santé, en particulier dans les pays en développement. Malgré les victimes, le géant bâlois poursuit la promotion de son produit, en contradiction avec sa responsabilité sociale d’entreprise ».

Reconnu comme très toxique et considéré CMR (cancérigène, mutagène et/ou reprotoxique), le Paraquat interfère avec le développement de l’embryon et favorise le développement de maladies telles que la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, ou le diabète de type 2 selon le cancérologue Dominique Belpomme. Les symptômes générés par ce produit se traduisent par des maux de tête, des problèmes visuels, des vomissements, des évanouissements, des difficultés respiratoires et une destruction de la peau contaminée.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
paul48
16 décembre 2010 - 0 h 00 min

Bonjour,
Ce n’est pas la première fois que je fais remarquer l’inopportunité d’une publicité aux côtés d’un sujet aussi grave. Le jeu boursier est un des facteurs du « décalage » entre le profit des multinationales et la santé des populations, et de l’environnement en général.
Qui plus est l’ignominie est à son paroxysme quand on sait que le produit chimique est interdit en Europe … qu’à cela ne tienne … en Afrique personne n’y trouvera rien à redire.
Je sais qu’Univers Nature a besoin de financer son site mais faut-il vendre son âme ???


loiclang
20 décembre 2010 - 0 h 00 min

paul48, merci d’apporter quelques précisions permettant de comprendre votre message… De quoi parlez-vous, il n’y aucune publicité au niveau de cet article ???


paul48
23 décembre 2010 - 0 h 00 min

sur le bandeau de droite il y avait une pub pour devenir un as du jeu boursier pour gagner facilement beaucoup d’argent !!!!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
179

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS