Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Un chercheur l’emporte sur le lobby OGM
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un chercheur l’emporte sur le lobby OGM

Publiés en 2009, les travaux du Professeur Gilles Eric Séralini, chercheur en biologie moléculaire à l’Université de Caen et président du Conseil Scientifique du CRIIGEN (1), ont remis en cause l’innocuité de plusieurs maïs transgéniques de la firme Monsanto. Mais, suite à leur publication, les recherches de ce scientifique furent rapidement dénigrées par l’Association Française des Biotechnologies Végétales (AFBV), dirigée par le Professeur Marc Fellous. Selon l’association Inf’OGM, en décembre 2009, l’AFBV a décrit les travaux du professeur Séralini comme « invalidés par la communauté scientifique ». Plus récemment, en écho à une intervention de G.E. Séralini à l’émission « Magazine de la Santé » sur France 5, les responsables de la chaîne ainsi que le Conseil supérieur de l’Audiovisuel ont reçu un courrier émanant de l’AFBV. Y était dressé un portrait peu valorisant du Professeur Séralini, dépeint comme un « marchand de peurs » et un scientifique non reconnu. Lassé de ces attaques successives, le chercheur visé a alors décidé de porter plainte pour diffamation.

Or, le 18 janvier dernier, le tribunal de Paris a finalement statué dans le procès opposant Gilles-Eric Séralini et l’AFBV. Le verdict a ainsi tranché en faveur du plaignant, condamnant l’AFBV à 1000 euros d’amende avec sursis, un euro de dommages et intérêts comme demandé et 4000 euros de frais de justice.

Porte-parole de l’association Générations Futures, François Veillerette a salué ce jugement, déclarant que : « Les lanceurs d’alerte comme Gilles Eric Seralini et bien d’autres ne peuvent dorénavant plus être harcelés impunément, comme c’est trop souvent le cas ». Il a également souligné la nécessité de créer un statut du lanceur d’alerte, à l’instar du système instauré en Grande-Bretagne visant à les protéger des pressions extérieures.

Cécile Cassier
1- Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 janvier 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
pedro
19 janvier 2011 - 0 h 00 min

C’est la victoire de samson contre Goliath !
Et juste après la révélation de la maffieuse affaire Servier, ça redonne enfin un peu d’espoir !
Un immense Bravo !


lupus
20 janvier 2011 - 0 h 00 min

Reste à voir comment les industriels et certains politiques vont justifier la poursuite des cultures OGM.


loiclang
20 janvier 2011 - 0 h 00 min

En réponse à Lupus, ce qui est très inquiétant est que ces industriels ne cherchent même plus à justifier la poursuite des cultures OGM, ils les poursuivent, point.


contreoeufsdelump
24 janvier 2011 - 0 h 00 min

1) l’introduction d’huitres triploides ou d’espèces allogènes sans évaluation environnementale ;

2) la mortalité des huitres, massive, liéE à un cycle d’exploitation et à une activité, la conchcyliculture, exonérée de toute évaluation environnementales – la première semble -t-il a avoir été faite, est sur le projet de zone ostreicole de Boulgueff près de Paimpol ; exceptionnellement, l’administration ne s’est pas cachée derrière son petit doigt pour couvrir un véritable scandale administratif, financier et politique, et bien sûr environnemental. rechercher sur google « boulgueff zone ostreicole autorité environnementale. Bien sûr il y a sûrement des professionnels, des administratifs et des politiques, voire des structures scientifiques, mouillés là dedans, comme dans l’affaire du Médiator ;

3) les boues de dragages ; voir le communiqué de la FNE sur la question ;

4) et bien sûr les algues vertes, mêmes réseaux, pour ce qui est potentiellement une énorme affaire politico financière avec des administratifs pas au clair… On ne peut pas autoriser illégalement au vu du droit de l’UE et faire cirucler de l’argent de l’UE pour ces opérations illégales ;

5) tiens ? quel est le ministère toujours concerné ? Comme pour les abeilles, les OGM, les pesticides ? Et quels sont les réseaux politiques et professionnels liés et historiquement majoritaires dans les représentations professionnelles co gérantes ? Hasard ou coincidence ?


contreoeufsdelump
26 janvier 2011 - 0 h 00 min

Avec l’affaire du MEDIATOR

Avec l’affaire dites des algues vertes – voir arrêt de la CAA de Nantes du 1 er décembre 2009 pour des faits prévisibles certains dont la réalisation DE LA POLLUTION résultent de la carence fautive notamment par violation MASSIVE du droit de l’UE organisée au sein de l’Etat par des catégories d’autorités expressément identifiées, notamment en particulier des responsables de la co gestion agricoles et dont les mille six cents plaintes pénales déposées devraient permettre d’individualiser les responsabilités et peines avec faute pénale, dommage civil et dommage environnemental ;

Même chose pour la mortalité des huitres ; voir l’avis – public de l’autorité environnementale – sur la zone ostreicole de Boulgueff – préfecture des Côtes d’Armor, qui est une première nationale – positive – dans un système de silence organisé – comme pour les algues vertes – sous la pressions d’intérêt professionnels plus soucieux de capter les financements de l’UE que d’en respecter les règles ; j’espère que ce message ne va pas être censuré…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
43

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS