Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Toujours plus de pesticides dans les fruits, légumes et céréales
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Toujours plus de pesticides dans les fruits, légumes et céréales

Chaque année, la DGCCRF (1) publie, à deux ans d’intervalles, le bilan annuel des plans de surveillance relatifs aux résidus de pesticides dans les productions végétales. Le 5 janvier 2009 était ainsi communiqué le rapport consacré spécifiquement à l’année 2007. Témoignant d’une exposition croissante des consommateurs à divers types de pesticides, les conclusions qui en ressortent n’ont rien de réjouissant.

Au total, 266 matières actives ont été recherchées et mesurées sur quelque 5 412 échantillons issus de fruits et légumes frais ou transformés, de produits destinés à l’alimentation infantile et animale, de céréales ainsi que de certains produits végétaux biologiques présents sur le marché français. Les résultats ne se sont pas fait attendre, confirmant une tendance à la hausse quant à la teneur en pesticides des produits examinés. Ainsi, 52,1 % des fruits et légumes contiennent des résidus de pesticides contre 45 % en 2006. Le dépassement des LMR (Limites Maximales en Résidus) (2) a bien entendu suivi le mouvement, passant de 6 % en 2006 à 7,6 % l’année suivante.

Pris à part, le pourcentage des légumes contaminés aux pesticides est de 41,3 % en 2007 contre 35 % en 2006. En moyenne, 7,2 % s’avèrent non conformes à la réglementation. Cela concerne principalement les poivrons et les piments, les tomates, les poireaux, les laitues et les épinards. A l’inverse, les carottes, les pommes de terre, les endives et les concombres présentent un taux de dépassement de la LMR inférieur à la moyenne.

L’évolution est sensiblement la même du côté des fruits. En 2007, 70,3 % des fruits analysés portent des traces de pesticides, le chiffre étant de l’ordre de 65 % en 2006. La non-conformité à la réglementation touche 8,5 % des produits, les dépassements s’appliquant essentiellement aux fraises, aux mandarines et aux raisins. Comptant parmi les fruits les moins touchés, les bananes, les pêches et les pommes ont un taux de dépassement de la LMR inférieur à la moyenne.

Les céréales et autres produits céréaliers remportent la palme de la plus forte progression en résidus de pesticides. Ils présentent en effet 8,2 % de non-conformité avec la réglementation sur les 282 échantillons testés. En 2006, ce pourcentage n’était que de 0,4 %. Du point de vue de la production biologique, les contrôles ont révélé une non-conformité de 3,1 %.

Seul point positif, aucune non-conformité avec la réglementation légiférant en matière de pesticides n’a été détectée sur les produits transformés, les produits d’alimentation pour animaux, les produits d’alimentation infantile, les thés, les cafés et les épices.

Alors que les bonnes résolutions s’imposent à l’aube de la nouvelle année, le MDRGF (3) invite le gouvernement a accélérer le plan issu du Grenelle visant à réduire de 50 % le recours aux pesticides. Il appelle en ce sens à la prise de mesures favorisant le développement des pratiques agricoles biologiques.

Cécile Cassier
1- Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.

2- Les limites maximales de résidus (LMR) de pesticides correspondent aux quantités maximales acceptées, établies à partir des bonnes pratiques agricoles fixées lors de l’autorisation de mise sur le marché du produit phytosanitaire. Il y a une LMR pour chaque fruit, légume, céréale et chaque pesticide.

3- Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
joëlle
9 janvier 2009 - 0 h 00 min

Les cultivateurs français n’ont plus la connaissance pour cultiver autrement et les français ont une véritable tradition d’emploi de pesticides, insecticides, herbicides de toute sorte. En plus, de par la géographie de la france, les vents tournent dans le pays et transportent toutes ces substances dans tout le pays. Je mange bio mais j’avoue que j’évite au maximum les produits bio français à cause de cette raison.


lupus
10 janvier 2009 - 0 h 00 min

le codex alimentarius, vous connaissez ?

Voici ce que prévoit ce nouveau dispositif à partir du 31 décembre 2009:

* de supprimer et d’interdire de nombreuses vitamines et nutriments essentiels dans notre alimentation
* d’introduire 11 nouveaux pesticides
* d’interdire les compléments alimentaires naturels et de les remplacer par 28 produits de synthèse pharmaceutique à bas dosage (car toxiques) et seront uniquement disponibles en pharmacie sur prescription médicale.
* D’interdire prgressivement les médecines alternatives telles que l’acupuncture, la médecine énergétique, ayurvédique, tibétaine…
* L’agriculture et l’alimentation animale se verront réglementées selon les normes du complexe pharmaco-chimique, interdisant du même coup l’agriculture dite bio-dynamique.
* L’alimentation humaine certifiée légale devra être irradiée (ex : irradiée au Cobalt – le terme technique employé pour rassurer la population étant « ionisé ».) »

D’après les études de scientifiques-neurologues, ces nouvelles normes alimentaires et de soin constituent un véritable génocide au niveau mondial qui coutera la vie à environ 3 milliards de personnes.

Voir par exemple ce lien :
http://www.onnouscachetout.com/themes/alimentation/codex-alimentarius.php
ou cette video :
http://www.dailymotion.com/video/x66qcw_le-codex-alimentarius_news


Sylvain
11 janvier 2009 - 0 h 00 min

« Présents sur le marché français »
Bonjour à tous,
à quand une étude sur les produits cultivés chez nous et une aute sur ceux achetés dans d’autres pays, ce serait politiquement incorrect ?


fée
11 janvier 2009 - 0 h 00 min

Lupus vous etes bien renseigné – Le site onnouscachetout dévoile en effet certaines affaires troubles. Il y en a d´autres qui nous font frémir et pourtant au quotidien on ne peut plus nier l´évidence.
Il faut faire preuve de beaucoup d´ingéniosité pour éviter la mort dans son assiette.
Pour parer à certains effets je consomme une baie qui dit-on possède de grandes vertues:le goji.


cuicui
12 janvier 2009 - 0 h 00 min

« …rien dans les produits transformés etc….. »Donc il vaut mieux donner à son bébé des petits pots que des légumes frais .Plutot étonnant comme résultat d’enquète…
Reste que les pesticides demeurent le plus grand et le plus urgent des problèmes ,bien qu’étant le plus facile à corriger, quoique maintenant ils doivent ètre fabriqués en CHINE…..


thylacine
12 janvier 2009 - 0 h 00 min

Ce que je trouve surtout inquiétant dans ces chiffres, c’est que les céréales tiennent la palme; or tout le monde en mange, c’est la base de notre alimentation! Et l’augmentation des teneurs en pesticides est très forte sur 2 ans. Nous arrivons à un point de basculement. Et entend-on parler quelque part de réduire l’utilisation de ces produits toxiques? Nullement, bien au contraire… La réponse est invariablement: « On ne peut pas s’en passer ». Ce qui est typique d’une fuite en avant, c’est justement ça: s’arrêter produit à court terme des inconvénients, tandis que les bénéfices sont à plus long terme; continuer c’est exactement l’inverse. Alors on continue… Oh, le charme discret de l’espèce humaine!
Plus grave encore, les produits bio sont également pollués. Même si on ne met aucun pesticide sur un champ, les plantes qui y poussent en contiennent quand même. Plus moyen d’échapper à ces merdes…
Je propose de cesser de manger!


Anibé
15 janvier 2009 - 0 h 00 min

thylacine : «Plus grave encore, les produits bio sont également pollués. Même si on ne met aucun pesticide sur un champ, les plantes qui y poussent en contiennent quand même. Plus moyen d’échapper à ces merdes…
Je propose de cesser de manger!»
Plus il y aura de bio, moins il y aura de pollution. Et au bout de 3 ans de soins en bio, la terre a déjà récupéré une grande partie de sa vitalité. Au bout de 5 ans, il n’y a plus de traces de chimie.
Certains produits bio sont pollués, mais beaucoup moins que les produits de l’agrochimie…
Je propose qu’on aille TOUS voir le film « Nos enfants nous accuseront ». Et ensuite, qu’on encourage les gens qui cultivent en chimie à faire du bio!
Joelle : «Les cultivateurs français n’ont plus la connaissance pour cultiver autrement et les français ont une véritable tradition d’emploi de pesticides, insecticides, herbicides de toute sorte.»
C’est de ça entre autre que parle ce film. JP Jaud propose de ne pas considérer les agriculteurs comme des ennemis, mais au contraire de les aider à sauter le pas. Au vu des résultats de la chimie, je pense que ça ne devrait pas tarder, si ces braves gens voient le film. Ou alors c’est qu’ils sont suicidaires… ;o/
Ah, et puis, les vents tournent partout dans le monde… en Italie et en Espagne comme en France. Ne renouvelons pas l’illusion tchernobylesque… ;o)


eau-delà!
16 janvier 2009 - 0 h 00 min

Ces infos concernant le CODEX sont CAPITALES. Merci infiniment, le « petit ruisseau » des gardiens de la vigilance est en marche sur mon réseau : puisse-t-il devenir une grande rivière…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
98

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS