Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Thon rouge : Greenpeace dénonce des quotas trop « généreux »
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  5. Fair Squared : les préservatifs vegan ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Thon rouge : Greenpeace dénonce des quotas trop « généreux »

Alors que la communauté scientifique s’inquiète de l’avenir du thon rouge, la Conseil de l’Europe a validé, en décembre dernier, des quotas de pêche plus que « généreux » : 12 406 tonnes pour l’ensemble de la flotte européenne pour 2009. Avant que la saison ne démarre, le 15 avril prochain, Greenpeace espère contrecarrer cette décision. L’association vient de déposer une demande formelle pour que ces quotas soient annulés et que la pêcherie au thon rouge soit fermée pour l’année afin de permettre le renouvellement des stocks. « Le Conseil Européen est dans l’obligation légale de garantir que les ressources naturelles sont exploitées de manière prudente et rationnelle, et que le principe de précaution s’applique à la gestion des pêcheries. Jusqu’ici pour le thon rouge c’est un échec total » précise François Chartier, chargé de campagne océan de Greenpeace France.

Le Conseil de l’Europe dispose de 17 jours pour répondre avant que Greenpeace ne saisisse la Cour Européenne de Justice.

Déjà en 2006, la CICTA (Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique) annonçait qu’en Méditerranée, la capacité de pêche dépassait très largement la capacité de la ressource, le volume des captures représentant plus de deux fois le potentiel de production. Cette même année, l’hypothèse d’une fermeture de la pêche au thon sur les zones de reproduction avait déjà été évoquée par le comité scientifique de la CICTA mais depuis, les mesures prises sont restées bien frileuses. Le thon rouge est une espèce à très forte valeur commerciale, et des prix plutôt élevés se pratiquent sur le marché du sushi-sashimi. A Tokyo, le thon rouge peut se vendre 50 euros le kilo, de quoi faire monter la pression…

Elisabeth Leciak

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
aetos
19 mars 2009 - 0 h 00 min

Il faut dénoncer et combattre la surpêche mais aussi et surtout dire aux con-sommateurs de devenir des consom-acteurs en ne mangeant pas de poissons ! C’est la demande qui entretient la pêche !






à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS