Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Suspendre la chasse face à une faune fragilisée par le grand froid
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Suspendre la chasse face à une faune fragilisée par le grand froid

Alors que la France connaît une période de grand froid, les chances de survie de la faune s’amenuisent. Ce constat est particulièrement vrai pour les hôtes volatiles, qu’il s’agisse d’oiseaux terrestres (grives, vanneaux…) ou d’eau (oies, canards, poules et râles d’eau…). Les étangs et mares étant temporairement pris dans les glaces, ces derniers se voient privés de leur principale source de nourriture. Ce manque leur est d’autant plus préjudiciable que ces animaux ont des besoins physiologiques accrus pour résister au froid et ne pas y succomber.

Se référant à l’article R 424-3 applicable en cas de gel prolongé, la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux) lance un appel aux préfets des départements, leur intimant de suspendre la chasse afin d’empêcher la destruction massive du gibier fragilisé. La législation prévoit en effet, dans un tel contexte, la possibilité d’une suspension d’une durée maximale de 10 jours. Celle-ci peut également être renouvelée le cas échéant.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
7 janvier 2009 - 0 h 00 min

Gageons que nos courageux préfets sauront légiférer et faire face à la mafia des braconniers.


le lilloisien
8 janvier 2009 - 0 h 00 min

Personellement, je n’aime pas la chasse aux animaux, mais il faut reconnaître que le but primaire de la chasse est de permettre à celui qui la pratique de se nourrir. En cette période de crise mondiale, je crains fort que certaines personnes même dans nos régions) doivent se résoudre à devoir chasser leur nourriture et dès lors peut-on les considérer comme des braconniers?
La question reste ouverte.

Les chasseurs dignent de ce nom ont certainement arrêté ou limité leur activité de chasse pendant les grans froids. Je rêve ou est-ce la réalité?

Belle année à toutes et tous


thierry08
8 janvier 2009 - 0 h 00 min

Il est quand même étonnant que cette demande de suspension n’ émane pas des chasseurs eux mêmes, qui ainsi prouveraient leur intérêt pour la faune sauvage et la sauvegarde de notre environnement. Mais que nenni, pas de réaction en ce sens. Les chasseurs ne sont vraiment pas les premiers défenseurs de la nature, comme certains veulent nous faire croire, mais ils sont tout simplement accros à leur désir de tirer et tuer, et peu importe ce qu’il en coûte.

Par contre la LPO et les associations de défense de l environnement jouent pleinement leur rôle, elles.Bravo.


patlee25
8 janvier 2009 - 0 h 00 min

La chasse n’est autre qu’un assassinat qui ne fait pas que des dégâts chez les animaux !
Le chasseur qui a tué un jeune randonneur à vélo de 20 ans vient seulement d’être condamné à six mois avec sursit !
C’est un véritable scandale sous couverture d’un Etat qui continue à se foutre de notre gueule.

Nos députes, complètements débiles ont voté un texte de loi autorisant récemment les jeuns de 16 ans à avoir le droit d’utiliser un fisil.
Autrement dit, déjà qu’un adulte n’a pas de condamnation, mais un ados de 16 ans à qui l’on apprend à tuer, quelle prouesse, ne sera même pas inquiété par la justice !
Mobilisez-vous, demander la news du collectif R.E.C.à ; patrick25@neuf.fr pour envoyer l’article qui est joint à la présidence de la république.


Tam biêt
10 janvier 2009 - 0 h 00 min

Cela fait bien plus de dix jours qu’en effet il fait très froid,que les chasseurs tuent sans pitié. Cela fait bien plus de dix jours MESSIEURS LES PRéFETS que « NOUS », en particulier, la L.P.O., vous demandons d’appliquer l’article 424-3. Seulement, le lobby des chasseurs est puissant (on se demande d’ailleurs pourquoi…. après tout, ils ne sont « que » 1.2OO.OOO, en France. Leur vote serait-il si important ? Voteraient-ils (pas beaucoup de « Elles ») du même côté ????
Un exemple maintenant de cette chasse « héroïque » -tirer sur un être vivant presque mort…. quel courage!!! (Cela se passe ainsi sur tous les champs de bataille, de TOUTES les guerres criminelles ? (Au nom d’un idéal ou d’un dieu quelconque, bien sûr…) Belle humanité!!!!) – Je nourris et abreuve (et donne de la graisse aux oiseaux qui, bien sûr, affluent sur ma propriété. De l’autre côté de la toute petite route du hameau , de son petit jardin, donc à BIEN MOINS DE 15OM de TOUTES les habitations du hameau, UN CHASSEUR (qui a pris des congés spécialement pendant cette période de froid) tire sur les malheureux oiseaux (miam ! des pigeons, des grives) qui viennent en toute confiance se nourrir chez moi et passent à proximité de chez lui (et en plus…. je le soupçonne même de mettre des graines autour de chez lui). J’ai alerté : la mairie, la LPO, l’O.N.C. (oui, l’Office National de la Chasse comprend et désapprouve! Alors, bien sûr « quelque chose » va être fait mais, bien difficile de prendre ce genre d’individu car, il ouvre sa porte, tire et rentre chez lui….. Une fois de plus, je crie « Au secours!!! » Je ne perds ni confiance ni courage mais, je demande de l’aide. Tam Biët!!!!


tomate
10 janvier 2009 - 0 h 00 min

Bonsoir !

je souhaite simplement vous faire part de mes réflexions et interrogations ( restées sans réponse globale et complète) sur la chasse, en général , et le contenu de l’article.

- sur le contenu de l’article : tout HOMO SAPIENS, devrait, en cette rigueur hivernale, « foutre » la paix au gibier. Nous sommes dans un cadre de figure ou les évènements commandent ( et recommandent) à ce que la loi soit appliquée ( se référer au texte.. ), … sauf , pour ceux qui chassent par nécessité … Ils sont peu nombreux… mais il y en a … en FRANCE … EH OUI !!!!
Sur l’aspect général de la chasse : Il y a peu ou prou , 1.2 millions de chasseurs en france ( sur 68.3 millions ). Tous , nous avons des désirs différents, chasseurs ou pas. Nous avons toutefois l’obligation de nous rencontrer, de nous comprendre, et de définir un cadre pour le respect du VIVANT, dont chaque représentant francais est une des composantes de la biocénose!
Comment procéder ??? je n’ai pas toutes les réponses … mais j’ai des idées, quelques pistes.
J’ajouterai , que la crise mondiale que nous vivons , est la « porte » d’une prise de conscience . C’est une fenêtre , une opportunité que nous devons saisir, pour nous rencontrer , nous comprendre, et définir un concept du VIVANT!
Et pourquoi créer, alternativement à ce qui nous préoccupe à travers cet article, de concevoir une DUDV ( Déclaration Universelle des Droits du Vivant) qui comprendrait certains articles refondus de la DUDH ( Déclaration Universelle des Droits de l’Homme)…?

Pour finir, j’emprunte ces queelques mots à ce Mr , que fut THEODORE MONOD :
« ..l’homme tue pour tuer. Ne parlons pas de la chasse ( je rajouterai « actuelle et occidentale ») qui est indéfendable dans les conditions ou elle se pratique, ni de la destruction des migrateurs, qui est un crime inqualifiable….
Quant aux êtres vivants, il me semble légitime de les tuer seulement dans 3 cas précis:
- pour se nourrir
- pour les étudier
- pour se défendre
Et dans les 3 cas , en leur assurant une mort sans souffrance… »

THEODORE MONOD  » LES CARNETS DE THEODORE MONOD » – ED. POCKET p.287  » homme et nature « .

Même si je mettrai un bémol , pour ce qui concerne les conditions de détention et d’utilisation dans le ca s de « L’ETUDE », je partage cet avis …. Cet acte de foi .

Bonne soirée
TOMATE


jackie
11 janvier 2009 - 0 h 00 min

Patlee25, ça y est la demande vient de partir! J’avais décidé d’écrire à Sarkosy mais ce que tu proposes est encore mieux, à condition que beaucoup de monde se mobilisent!


goupy
12 janvier 2009 - 0 h 00 min

La diffamation, ça suffit ! Vous condamnez sans même connaître, et pire en vous gardant de vous renseigner, c’est tellement plus confortable ! Tellement valorisant d’accuser le méchant chasseur de tous les maux ! On est sûr de faire un tabac sur ce site ! On en arrive même à se vanter d’avoir fait le délateur. C’est très bien en effet, ça classe son homme (ou femme). Vos déclarations puent la haine et pour certains, heureusement qu’ils n’ont pas de fusil car on sent que ça les démange d’exterminer les chasseurs pour sauver les petits oiseaux. J’ai eu l’occasion, il y a quelques années, de voir ce slogan peint sur un bourd de route du Loiret : « Chasseurs assassins ! A mort les chasseurs ! »

Edifiant !

Pour votre information,existe un dispositif d’alerte mis en place par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (garderie)pour la gestion des vagues de froid.
Ce « Protocole vague de froid » est une cellule de veille météorologique qui exerce une vigilance sur la France et en Europe entre décembre et fin février. Elle permet de déclencher une procédure d’alerte. Dans chaque région, des observations de terrain sur des sites de référence coordonnées par la Délégation Régionale de l’ONCFS en partenariat avec les chassseurs permettent :
- de dresser un bilan en cas de mortalité
- d’établir un diagnostic de l’état physique des oiseaux
- d’analyser les conditions du milieu et les données climatiques

Des bulletins d’informations sont édités tous les deux jours à destination des acteurs locaux (Préfet,DDAF,Fédérations départementales des chasseurs) mais aussi des instances nationales (Ministère de l’écologie, FNC).

Suite à cette démarche, la fermeture de la chassse peut être recommandée. C’est le Préfet qui en prend la décision après consultation des acteurs pré-cités.

Il est également important de préciser que les mesures conservatoires liées à une vague de froid doivent s’appliquer également à des départements où le froid ne sévit pas directement mais qui représentent des zones « refuge ».

Je vous engage donc, avant de crier haro sur le baudet à vous renseigner efficacement et à ne pas vous laisser entraîner dans un sectarisme aveugle par des gens qui « oublient » de vous dire certaines choses.

Les chasseurs ne sont pas tels que vous aimeriez qu’ils soient ! Même si, comme dans tout groupe social, existent des « brebis galeuses ». Je peux vous assurer que, dans le cas qui nous préoccupe, nombreux sont ceux qui se sont impliqués pour que soit décidée une suspension de la chasse dans leur département.

Goupy


jackie
14 janvier 2009 - 0 h 00 min

Goupy,en tout cas ce n’est pas dans le département de la Somme que les chasseurs ont suspendu leurs tirs car je peux vous assurer que ça « mitraillait » fort pas loin de chez moi!
Et puis arrêtez tous de vous lamenter sur les méchantes gens qui vous prennent pour « cible », c’est vous qui tenez le fusil et le piège!
C’est le monde à l’envers!… mais il est bien connu que l’attaque est la meilleure défense et retourner la situation à son avantage est le refuge des lâches!


lambsyone
22 janvier 2009 - 0 h 00 min

la chasse devrait etre realiser par des professionnel…afin de gerer la surpopulation de certaines especes qui n ont plus de predateurs aujourd hui,je crois malheureusement qu il existe des hommes opportunistes et amateur qui confondent trophé et chasse et quin ont aucune education de la nature(fragilisé depuis les changements climatique et l urbanisation)a coté de chez moi a livarot j entend chasser la nuit(du gros calibre)trouvez vous cela honetes?c est si facile de chasser la nuit…;
je suis choqué.j en ais avertis las gendarmes.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
36

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS