Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Sécheresse en Chine : des conditions climatiques extrêmes
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Sécheresse en Chine : des conditions climatiques extrêmes

Si une grande partie de l’Europe et de la France sont touchées par la sécheresse, la Chine connaît également depuis le début de l’année un printemps particulièrement sec qui pèse sur l’agriculture et l’approvisionnement en électricité du pays.

Selon le Centre d’Information Internet de Chine (1), la sécheresse frappe les provinces traversées par le fleuve Yangtsé, le plus long du pays. En effet, de janvier à avril, le bassin du fleuve Yangtsé a reçu 40% de précipitations en moins par rapport à la moyenne calculée sur les 50 dernières années. Par conséquent, les cultures souffrent de plus en plus, ne se développent pas et les rivières atteignent des niveaux inquiétants. Par exemple, sur la section du fleuve Yangtsé entre Yichang dans la province du Hubei et Jiujiang dans la province du Jiangxi (est), les niveaux étaient de 2,5 à 5,6 mètres inférieurs aux moyennes, a révélé dimanche 15 mai 2011 le bureau provincial de contrôle des inondations et de lutte contre la sécheresse du Hubei.

Actuellement, la sécheresse en Chine affecte environ 1,35 million d’hectares de culture, principalement dans les provinces du Hubei, du Hunan et du Gansu. De plus, le Bureau de contrôle des inondations et le quartier général de lutte contre la sècheresse estiment que plus de 1 400 000 personnes sont touchés par les difficultés d’approvisionnement en eau potable dans le pays.

D’un point de vue énergétique, la situation n’est guère meilleure. En effet, l’électricité hydroélectrique est la deuxième plus grande source d’électricité en Chine, avec plus de 45 000 centrales en activité en 2010, produisant plus de 662 milliards de kWh par an. Or, depuis le 15 mai 2011, le niveau d’eau du réservoir du barrage des Trois Gorges, le plus grand barrage du monde, est tombé à 154,8 mètres, en dessous de 156 mètres, le niveau requis pour une production électrique à pleine puissance, selon les dernières statistiques révélées par le Bureau des ressources en eau du Hubei.
Pour atténuer la sécheresse sévère qui frappe les régions de la moyenne vallée du fleuve Yangtsé, du 16 au 18 mai dernier, les autorités ont augmenté le débit du barrage à 9 500 mètres cubes par seconde, soit environ 2 900 mètres cubes de plus que la vitesse normale du flux, selon Zhao Yunfa, un ingénieur du barrage.

M. Zhao a indiqué que le débit actuel de l’eau sur la section moyenne du fleuve Yangtsé, le plus long du pays, a atteint un niveau proche du plus bas niveau enregistré il y a 16 ans avec seulement 6 600 m3 par seconde. En cause: la faiblesse des précipitations durant l’hiver.

En savoir plus en lisant l’article source de notre-planete.info

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Tikehau
23 mai 2011 - 0 h 00 min

La sécheresse sur plusieurs continents est un scénario exclus par les prévisionistes en ressources alimentaires (FAO). Peu ou prou ils estiment à 4% les risques de réduction de la production agricole mondiale lors d’un phénomène de sécheresse localisé. En conséquence la planète n’a que 2 mois de réserves de production au lieu des 8 mois qu’elle détenait encore il n’y que 20 ans. Et pourtant l’histoire a dejà connu de tels phénomènes à l’échelle mondiale. Inconscient l’homme moderne ou suicidaire ?


eau-delà!
31 mai 2011 - 0 h 00 min

Et puis, si la famine tue, ou le manque d’eau POTABLE, selon les régions du monde, et bien pour les états « développés », ça fera autant de pensions de retraites à ne pas verser : que d’économies, et peut-être de chômeurs en moins !
Cynique, ma remarque ? Ironique, oui, et si l’on y réfléchit un instant, pas si stupide que ça…
Ce qui n’empêche pas tout ça d’être lamentable.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
69

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS