Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Sécheresse : des situations contrastées selon les cultures et régions
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Sécheresse : des situations contrastées selon les cultures et régions

Selon Nadine Cohen-Brisson, directrice de recherche à l’Unité Agroclim de l’Inra à Avignon, les pluies de juin, survenues après la sécheresse d’avril et mai 2011, devraient permettre à certaines cultures de respirer. Certes, ces pluies tant attendues arrivent trop tard pour les cultures d’hiver, tout particulièrement pour le blé, leur sort s’étant joué une quinzaine de jours avant l’arrivée de la pluie. Selon les régions, on attend une baisse de rendement de 10 à 25 %. De même, la vague de sécheresse a fortement pénalisé les fourrages, les coupes printanières, destinées à constituer des réserves pour l’alimentation du bétail, ayant été très mauvaises. Malgré tout, la pluie tardive devrait permettre de faire une coupe en juillet, ce qui atténuerait quelque peu le préjudice. A l’inverse, les cultures d’été, telles que le tournesol, le maïs et le sorgho, se portent bien.

Pour Nadine Cohen-Brisson, cette sécheresse exceptionnelle révèle la nécessité pour le secteur agricole de s’adapter aux changements climatiques. L’augmentation de température et la baisse de pluviométrie conduisent à des bilans hydriques climatiques de plus en plus négatifs. Si elle n’évolue pas, l’agriculture actuelle s’oriente vers une augmentation de sa consommation en eau. Or, si des actions peuvent être menées au niveau de l’offre de l’eau (retenues, irrigation), l’enjeu principal se joue du côté de la diminution des besoins. On peut ainsi envisager de réduire la surface des cultures d’été comme le maïs au profit de cultures d’hiver, ou cibler des cultures d’été moins gourmandes en eau, à l’instar du sorgho ou du tournesol. De même, le décloisonnement des filières et des régions permettrait, par exemple, de déplacer la filière maïs, aujourd’hui très concentrée dans le sud-ouest et un peu le nord-est, vers des régions plus septentrionales.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
33

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS