Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Sauvegarde de la mer Morte, un cas d’école
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Sauvegarde de la mer Morte, un cas d’école

Israël, la Jordanie et la Syrie captent à eux trois 98 % des eaux du Jourdain (1). Dépendant quasiment des seules eaux de ce fleuve, en cinquante ans la mer Morte a perdu un tiers de sa superficie et 25 m de profondeur. Face à cette situation, plutôt que de faire en sorte que le Jourdain coule de nouveau, un ambitieux plan de remplissage a été imaginé pour transvaser des eaux de la mer Rouge vers la mer Morte, via des canalisations.

Toutefois, un tel apport dans cette mer à la salinité record et où aucun poisson ne vit, inquiète écologistes comme industriels. Les tests menés ne sont pas concluants et aboutissent à des cocktails variés, sur lesquels les scientifiques en charge de l’étude de faisabilité ne savent que penser. Face à ce projet qui pourrait créer plus de problèmes qu’il ne promet d’en résoudre, la solution alternative, et de bon sens, serait de redonner vie au Jourdain. Une diminution par deux des prélèvements qui y sont effectués permettrait de stabiliser le niveau de la mer Morte. Mais une telle évolution nécessiterait de repenser l’agriculture locale (65 % de l’eau douce utilisée en Israël), fortement dépendante de l’irrigation et tournée vers l’exportation de produits demandant beaucoup d’eau comme les bananes de la région de Jéricho.

En conséquence, les pays concernés, notamment Israël à l’origine de la majorité des prélèvements, préfèrent sortir leurs dollars (le projet est estimé à 15 milliards de dollars, et largement supporté par Israël et la Jordanie) plutôt que de repenser leur rapport à l’eau.

Pascal Farcy
1- La situation du fleuve est telle que l’accord signé par Israël et la Jordanie, pour cesser de rejeter leurs eaux usées dans le Jourdain et les traiter dans des stations d’épuration à partir de 2011, inquiète l’association des Amis de la Terre locale. En effet, sans ces rejets d’eaux usées, il pourrait ne plus y avoir d’eau du tout, prévient un rapport de l’organisation.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
cassie
17 juillet 2010 - 0 h 00 min

Il me semblait que la baisse du niveau de l’eau de la Mer Morte était due au réchauffement climatique?
Nous aurait-on raconté encore et toujours des balivernes?


JeanPhir
18 juillet 2010 - 0 h 00 min

Cassie, le réchauffement climatique augmente l’évaporation des eaux continentales mais si elles ne sont pas renouvelées le niveau baisse encore plus vite. Selon l’opinion, les intérêts, etc. « on » insistera plus sur l’un ou l’autre.
Pour moi, la meilleure idée reste d’utiliser les eaux de la Mer Rouge, quitte à prendre des précautions. C’est quand même idiot de laisser baisser le niveau d’une mer et en même temps se plaindre que celui de l’océan à coté monte, non ?


pavupapri
18 juillet 2010 - 0 h 00 min

cet article alarmant oublie un fait majeur , l’annexion illégale , non reconnue par la communauté internationale de ce fleuve par israël au détriment de la Palestine depuis la guerre des 6 jours, regardez les cartes sur http://www.ritimo.org/dossiers_pays/p&morient/palestine/palestine_carte.html
cela change t il la donne pour l’avenir de ce fleuve ? oui car l’état d’ Israël pratique une agriculture trés forte consommatrice d’eau tournée vers l’exportation, cela n’est possible que par la captation illégale de cette eau et par l’utilisation d’énormes capitaux dont ne profite pas les populations palestiniennes évidemment . le colonialisme de l’état d’israêl est fortement lié à un certain type d’agriculture, boycotter les produits agricoles de cet état c’est donc aussi refuser l’assèchement du Jourdain.


cassie
22 juillet 2010 - 0 h 00 min

JeanPhir, tout ça je sais mais chaque fois qu’ils parlaient de la baisse du niveau de l’eau de la mer morte, c’était pour dire d’une façon catastrophée, que le niveau baissait à cause du réchauffement et jamais à cause des 95% d’eau puisée dans le Jourdain.
Il est évident que la chaleur évapore l’eau, et cela même si le climat ne se réchauffe pas, sinon il ferait très sec sur notre terre.
Mais évidemment quand les médias parlent du climat ils omettent toutes les choses qui ne rentrent pas dans cette histoire de réchauffement.
Ils veulent nous la fourrer cette taxe carbone ça on a bien compris, même que c’est pour ça que les énergies non polluantes ou même libres, ne sont pas bien exploitées ou même détruites, pour nous faire payer payer payer.
Qu’ils nous fassent payer!! mais qu’ils ne s’étonnent pas si un jour ça leur retombe sur la tronche



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
62

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS