Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Saisie d’une cargaison contenant des organes d’éléphants
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Saisie d’une cargaison contenant des organes d’éléphants

Même s’il ne fait que rarement la Une des gros titres, le trafic et le braconnage des éléphants continu. Les autorités néerlandaises viennent d’en apporter la preuve avec la saisie d’une cargaison illégale contenant principalement des ‘parties’ provenant de 8 éléphants d’Afrique. De telles saisies ne sont hélas pas exceptionnelles ; en novembre dernier, 142 articles d’une valeur de 87 000 euros avaient été saisis en Grande-Bretagne, tandis qu’en juillet 2004, c’était la police espagnole qui mettait la main sur près de 3 tonnes d’ivoire et 110 kg de poils d’éléphants, dont certains étaient déjà transformés en bijoux.

La diversité de la prise (22 pieds, 8 défenses, 3 queues, un crâne et une peau d’éléphant complète) montre que la demande ne se limite pas à l’ivoire. La cargaison saisie contiendrait aussi des crânes et peaux provenant d’une espèce d’antilope menacée d’extinction. Réalisée la semaine dernière à l’aéroport d’Amsterdam Schiphol par les services de l’inspection générale et des douanes, la cargaison provenait d’Afrique du Sud et était en transit vers l’Espagne, le Portugal et la République Tchèque.

M. Bertsch, responsable du bureau néerlandais d’IFAW (fonds international pour la protection des animaux), se réjouit de cette saisie tout en rappelant qu’elle ’… démontre que le trafic d’organes d’éléphants en Europe sévit encore et qu’il a des conséquences dévastatrices sur les populations vulnérables d’éléphants en Afrique et en Asie.’ La plaque tournante de ce commerce se situerait en Grande Bretagne, où presque tout l’ivoire en vente dans les boutiques d’antiquités et sur Internet l’est illégalement, sans les documents requis par la CITES.

Bien que le commerce des éléphants, et des produits qui peuvent en être dérivés, soit strictement encadré, son existence entraîne une recrudescence du trafic et du braconnage, que cela soit en Afrique ou en Asie. En outre, la tendance générale est à une plus grande permissivité, la convention sur le commerce des espèces menacées (CITES) a ainsi récemment autorisé l’Afrique du Sud et à la Namibie à vendre du cuir et des poils d’éléphants, alors qu’elle refusait la proposition du Kenya de mettre en place un moratoire de 20 ans sur le commerce de l’ivoire pour limiter le braconnage.

Rappelons que globalement, Interpol estime que le trafic d’animaux sauvages correspond à un marché de plus de 6 milliards d’euros par an, ce qui correspondrait au troisième marché illégal derrière la drogue et les armes.

Alex Belvoit

Photo © General Inspection Service, the Netherlands

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 24 février 2005 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
219

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS