Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Round up Express de Monsanto : un réexamen de sa toxicité requis
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Round up Express de Monsanto : un réexamen de sa toxicité requis

En juin 2009, l’association Générations Futures et Jacques Maret, agriculteur en Charente-Maritime, demandaient au ministre de l’agriculture l’abrogation de l’autorisation de mise sur le marché de trois formulations de désherbant Round Up (Express, Extra 360 et GT Plus). Leur requête reposait sur le fait que certaines substances entrant dans la composition de ces produits n’ont pas été analysées en tant que « substances actives » lors de l’évaluation de la toxicité de ces formules commercialisées par Monsanto. Face au refus du ministre, l’affaire a été portée devant le Conseil d’Etat.

Après une longue procédure, le 13 février dernier, le Rapporteur Public du Conseil d’Etat a finalement validé les réclamations des requérants dans le cas du Round Up Express. Il demande qu’il soit enjoint au ministre de l’agriculture de réexaminer la toxicité du produit en raison de la présence d’acide pélargonique, substance active non prise en compte lors de la demande de mise sur le marché. Le délai accordé est de six mois. Il demande également que le ministre soit tenu de verser 3000 euros aux requérants pour couvrir les frais de procédure. Rappelant qu’il s’agit d’un herbicide autorisé à l’emploi dans les jardins amateurs, Générations Futures a déclaré qu’elle ne comprendrait pas « que le Conseil d’Etat n’adopte pas dans son arrêt les conclusions du Rapporteur Public ».

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 17 février 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
BoRoger. 27
19 février 2012 - 0 h 00 min

Quand un Ministre de l’agriculture ne sait pas quelle surface représente un hectare…que peut bien vouloir dire pour lui la toxicité d’un produit désherbant ? Depuis longtemps j’ai un moyen simple pour garder une « image » de ce que représente un hectare (100m x 100m): en « gros » 2 terrains de foot!!Cela dit, la santé des travailleurs ce n’est pas la préoccupation première de ce gouvernement qui va soutenir le travail du dimanche dans les jours à venir !!!


opaque
19 février 2012 - 0 h 00 min

« Docteur, je mange des légumes au Round up tous frais de mon jardin depuis des années et voilà que j’apprends que l’on veut m’interdire de manger des légumes frais ? que vais je faire de mon stock d’herbicides, de fongicides, de pesticides, de… peut être m’en débarrasser dans les égouts? »
« Et bien mon cher, je dois vous rassurer: votre cancer avance comme la science, et depuis peu un nouveau produit miraculeux est apparu: il s’agit du Round Down: sa toxicité n’est pas prouvée, mais son efficacité est mortelle. le gouvernement vient d’ailleurs de l’autoriser préventivement au cas ou il serait interdit plus tard: vous ne risquez rien à l’essayer, mais attention de ne pas dépasser la dose prescrite, sinon vos carottes seront trop cuites »

Merci Docteur, heureusement que vous êtes là, les légumes frais c’est primordial pour la santé… et je voulais aussi vous parler de mes rosiers plein de moucherons qui dépérissent malgré les deux litres de défoliants dont je les asperge chaque semaine…. »

« Et bien , heu…


thylacine
20 février 2012 - 0 h 00 min

Qu’un agriculteur utilise des produits toxiques, on peut le comprendre, puisqu’il est otage d’un système productiviste. Cela entraîne, outre la qualité médiocre (à tout le moins) des produits obtenus, un risque professionnel auquel il ne peut pas se soustraire.
Mais qu’un particulier, jardinier amateur, libre de toute contrainte (?), qui jardine pour son plaisir, ou pour produire des fruits et légumes de qualité, utilise des poisons violents, alors là, c’est inquiétant! Que ce soit pour manger des « légumes du jardin », ou pour une « jardin d’agrément », c’est tout aussi stupide. Cela en dit long sur le lessivage de cerveau auquel est soumis le citoyen. Seule la désinformation généralisée au service du profit marchand peut expliquer cet état de fait. La pub est un des systèmes qui permet d’amener à des comportements aberrants de ce type… Les scientifiques qui travaillent sur le comportement animal ne parlent jamais de « publicité », ils appellent cela « conditionnement ».



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
35

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS