Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Réchauffement climatique : impact incertain sur l’eau et l’agriculture chinoises
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Réchauffement climatique : impact incertain sur l’eau et l’agriculture chinoises

Nation la plus peuplée au monde, la Chine rassemble, à elle seule, 22 % de la population mondiale avec à sa disposition seulement 7 % de la surface cultivable globale. Plus inquiétant encore, la quantité d’eau douce disponible par habitant n’est égale qu’au quart de la moyenne mondiale. Face à de tels ratios, l’impact des changements climatiques sur la quantité d’eau douce disponible et la capacité du pays à nourrir sa population via l’agriculture soulève de nombreuses incertitudes.

Afin de mieux cerner la question, une équipe de chercheurs franco-chinoise a collecté et croisé diverses données relatives au climat, à l’hydrologie et à l’évolution de la production agricole du pays depuis 1960. Publiés dans la revue « Nature » par l’équipe de Shilong Piao, chercheur de l’université de Pékin, les premiers résultats attestent d’une augmentation de la température atmosphérique depuis 1960, estimée à 1,2 degré. Les sept années les plus chaudes auraient été enregistrées au cours de la dernière décennie, le réchauffement étant quatre fois plus rapide en hiver qu’en été.

Concernant la pluviométrie, il apparaît que les précipitations ont augmenté dans le Sud du pays, contrairement au Nord qui, exception faite du Nord-Ouest, a souffert de sécheresse. A l’Ouest, on constate que la fonte des glaciers s’est accélérée.

Toutefois, s’il est clair qu’un réchauffement climatique s’est opéré en Chine au cours des dernières décennies, l’étude démontre que les répercussions sur les ressources en eau et sur l’agriculture de ce réchauffement récent sont, somme toute, limitées. Cela peut s’expliquer, d’une part, par le caractère modéré de ces perturbations climatiques, comparativement à la variabilité naturelle du climat. En outre, les progrès technologiques réalisés dans le domaine agricole sont également à prendre en compte.

Si des éléments de réponse ont donc pu être avancés, le doute demeure face aux simulations climatiques actuelles, prédisant une poursuite du réchauffement global. Aussi, malgré l’explosion de sa croissance, la Chine laisse craindre une vulnérabilité croissante de par ses besoins en eau douce et ses ressources agricoles. Reconnaissant, cependant, que « les incertitudes sont encore trop importantes pour tirer des conclusions définitives », les chercheurs entendent orienter leurs travaux futurs sur l’amélioration des simulations régionales des précipitations ainsi que sur une meilleure compréhension de l’évolution des terres, cultivées ou non, en réponse aux changements climatiques et à ses effets (parasites, maladies, sécheresse…).

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 03 septembre 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
19

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS