Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Quid de la baisse de 50% des pesticides dans la future loi Grenelle
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Quid de la baisse de 50% des pesticides dans la future loi Grenelle

Si certains des points débattus lors du Grenelle de l’environnement ont fait l’objet d’une action spécifique, comme pour les OGM ou le bonus écologique par exemple, la majorité des sujets doit être incluse dans une loi Grenelle, actuellement en cours de finalisation. Parmi ces points, il en est un emblématique : les pesticides.

Après les USA et le Japon, la France est le 3e marché mondial pour les producteurs de pesticides. En conséquence, il n’est pas surprenant que les études relèvent la très forte contamination des eaux françaises, tant souterraines que de surfaces… et que les pouvoirs publics commencent enfin à s’en inquiéter, ne serait-ce que pour se mettre en conformité avec la législation européenne. Le sujet est d’autant plus sensible que, au-delà de la situation actuelle, on s’achemine très vraisemblablement vers la suppression des quotas agricoles de production et la disparition des jachères pour cause de crise alimentaire mondiale

C’est dans ce contexte que lors du Grenelle de l’environnement, le ministre de l’écologie, Jean-Louis Borloo, a déclaré que la France allait réduire de 50 % son utilisation de pesticides dans les 10 ans à venir. Or, 6 mois après les ‘beaux discours’ du Grenelle, au regard de ce qui vient de se passer pour les OGM, où le projet de loi initial qui visait à encadrer fortement les possibilités de culture commerciale a été remanié par les députés et sénateurs en faveur des pro-OGM, gageons que le lobby des pesticides est à l’œuvre dans les hautes sphères de l’Etat. Il est donc légitime de s’interroger du devenir de l’objectif affiché pour la réduction des pesticides, que cela soit dans le texte qui sera présenté à l’Assemblée Nationale et au Sénat, où dans la version qui sera entérinée.

Après la loi OGM plombée par les parlementaires, l’efficacité énergétique des bâtiments compromise par le manque de finances, l’absence de rééquilibrage de la route par rapport au chemin de fer, la quête d’une croissance peu compatible avec un développement soutenable, les pesticides seront-ils les fossoyeurs du Grenelle ?

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
joëlle
24 avril 2008 - 0 h 00 min

En fait le gouvernement va répondre à un problème en en créant un autre…que son successeur sera chargé de gérer. Les jachères, c’était une excellente idée pour la biodiversité. Comme les abeilles solitaires (qui sont aussi importantes que celles des ruches pour la pollinisation, sinon plus), n’auront plus de plantes pour se reproduire en bord des champs, elles disparaitront et la pollinisation se fera moins bien. Il faudra louer les abeilles des ruches qui elles meurent à cause des produits chimiques.Mais que voilà une bonne idée!!


patou
25 avril 2008 - 0 h 00 min

Bravo , bon article .De toute façon , je crois que les écolos se sont fait bananés par une équipe gouvernementale de fantoches muent uniquement par leurs ambitions etle frics .Ils ont appris à l’ENA à parler pour rien dire et le pire c’est qu’on les croit……


Linotte
28 avril 2008 - 0 h 00 min

De toute façon… quid de la concentration ? 50% de moins n’a pas vraiment de signification…
Y a-t-il vraiment des naïfs qui croient que ce Grenelle avait un lien avec la protection de l’environnement ???


ugyl
29 avril 2008 - 0 h 00 min

il serait temps que l’initiateur du grenelle, Nicolas Hulot, prenne la responsabilité de cet enterrement



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
24

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS