Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Poules en batterie : la France traîne la patte
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Poules en batterie : la France traîne la patte

L’entrée en application de la directive européenne sur la protection des poules pondeuses en 2012 va entraîner une modification des normes appliquées à l’élevage des poules en batteries de cages. Probablement en prévision de cette échéance, une majorité d’enseignes en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Belgique et aux Pays-Bas ont d’ores et déjà exclu les œufs de batterie de leurs rayons. Première enseigne de distribution en Italie, Coop a également tiré un trait sur les œufs de poules de batterie depuis octobre 2010. Toutefois, selon l’association L214, la France accuse un sérieux retard sur ses homologues européens. A l’heure actuelle, 80 % des poules d’élevage sont détenues dans des cages de batterie en France, ce mode d’élevage étant reconnaissable à la mention du code 3 sur l’œuf et la boîte d’emballage. La grande distribution ne semble guère pressée de faire évoluer cette situation, exception faite de la chaîne Auchan qui expérimente, depuis quelques mois, le retrait des œufs de batterie de sa marque distributeur dans l’Est du pays.

Pour L214, la directive européenne ne constitue pas forcément un progrès, bien que l’aménagement des cages améliorera la qualité de vie des poules. En effet, si les cages de batterie de ponte conventionnelles vont être amenées à disparaître, cela ne signe pas la fin de ce mode de production. Ainsi, alors que les cages en batterie classiques disposent actuellement d’une surface équivalente à une feuille de papier A4, celles-ci auront, en 2012, l’équivalent de la surface d’une carte postale pour seul espace supplémentaire. En revanche, les dépenses engagées par les éleveurs pour se soumettre aux nouvelles normes, partiellement financées par des aides publiques, s’avèreront des arguments de poids pour assurer la pérennité de ce type d’élevages.   

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 29 avril 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
5 mai 2011 - 0 h 00 min

Les élevages en batterie sont des camps de concentration pour animaux. Ils doivent disparaître, pas être modifié… Je préfère ne pas manger d’oeufs que manger ces concentrés de souffrance!


Mra
5 mai 2011 - 0 h 00 min

Avant hier je me suis fait la remarque en achetant mes oeufs ECO+ (premier prix chez E.Leclerc), ils ne sont plus issus d’un élevage en batterie.
Je ne sais par contre pas si c’était déjà le cas entre le vendredi 29 avril (date de parution de l’article) et le mardi 3 mai (jour où j’ai fait mes courses. Mais je doute que les trois jours (dont le 1er mai et un dimanche) séparants ces dates aient été suffisants pour que Leclerc prenne la décision et s’organise.
Je n’ai aucune obédience envers les Super-Machins et autre grands groupe de distribution…Je pense juste que l’article et trop conscit et ne positive pas assez sur les efforts qui vont dans le bon sens pour une fois!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
49

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS