Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Plainte contre des pulvérisations aériennes de pesticides
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Plainte contre des pulvérisations aériennes de pesticides

Au début du mois d’août dernier, le préfet de Corrèze a accordé à une entreprise locale des dérogations ponctuelles pour l’épandage d’insecticides par voie aérienne. A réaliser entre le 15 août et le 5 septembre 2011, ces pulvérisations visaient 12 communes où des châtaigneraies sont victimes d’insectes appelés carpocapses. Les insecticides utilisés étaient le Lambda Cyhalothrine et le Bacillus Thuringensis. La directive européenne du 21 octobre 2009 interdisant les pulvérisations aériennes des produits phytosanitaires, les possibles dérogations à cette norme sont encadrées par l’arrêté ministériel du 31 mai 2011. Or, après avoir constaté des infractions à l’arrêté en question, des particuliers ont déposé plainte, avec le soutien de l’association Générations Futures.

Première irrégularité observée, deux communes, à savoir la commune de Beyssenac et celle de Lubersac, ont été concernées par les épandages alors qu’elles ne figuraient pas dans la liste initiale des 12 communes. D’autres observations ont été rapportées, dont le changement non annoncé de dates de pulvérisation et l’absence de balisage du chantier sur les voies d’accès à la zone traitée. L’obligation d’informer les syndicats apicoles concernés par les zones à traiter, au plus tard 48 heures avant le traitement, n’a pas non plus été respectée. Certains syndicats, dont l’Abeille Corrézienne et le Rucher du Limousin, ignoraient ainsi les pulvérisations effectuées le 20 août 2011. Enfin, des témoins affirment que la récolte s’est produite 4 jours seulement après les traitements, contrevenant au délai réglementaire d’au moins 14 à 28 jours après traitement. De même, l’interdiction de pulvériser par voie aérienne à moins de 50 mètres des habitations aurait également été enfreinte.

Selon Maitre Cottineau, avocat des plaignants, au regard de l’article L253-17 du code rural, ces infractions encourent des sanctions pouvant aller jusqu’à six mois d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende. Mais ce recours en justice révèle surtout l’inquiétude légitime et fondée des populations face à l’usage d’un insecticide neurotoxique, considéré comme un perturbateur endocrinien certain par l’Union européenne. Un cas de figure qui est loin de faire exception au regard de la consommation massive de pesticides en France.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 octobre 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
20 octobre 2011 - 0 h 00 min

L’inconséquence humaine le pousse à s’empoisonner lui-même, pour poursuivre cette éternelle fuite en avant: toujours plus! Plus de châtaignes, plus de richesse, plus de…plus de… La matérialisation de cette fuite en avant est la sacro-sainte croissance, solution de tous les maux. En voilà encore un triste exemple. Et même la légalité est scélérate. Que sont ces malheureux « à 50m des habitations », face à des produits pulvérisés en hauteur et portés par les airs ? Grotesque! Et les animaux? On s’en fout bien sûr… Que pèsent-t-ils face à une récolte de châtaignés?…


clapier
20 octobre 2011 - 0 h 00 min

A quoi servent toutes ces lois votées et jamais respectées.Pour avoir plus de chataignes, on tue des tas d insectes pollénisateurs, où est l’intelligence de l’homme la dedans.


stardiet
22 octobre 2011 - 0 h 00 min

On ne peut plus accepter que, pour l’intérêt financier de quelques-uns, on empoisonne toute une population. Si les agriculteurs veulent éviter des conflits qui vont finir par devenir physiques avec la population exaspérée par ces exactions à la loi, ils ont vraiment intérêt à se reconvertir à l’agriculture bio, le plus vite sera le mieux !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
47

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS