Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Peine alourdie pour un faucheur anti-OGM
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Peine alourdie pour un faucheur anti-OGM

En 2005, l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) a obtenu l’autorisation de débuter des tests, dans son centre de recherche de Colmar, en Alsace, visant à un essai de plants de ceps de vignes transgéniques, résistants à la maladie du court-noué (1). Très controversée, cette autorisation n’avait guère fait l’unanimité.

En atteste la destruction par un individu isolé d’un essai OGM de l’INRA en 2009, lequel affirmait qu’aucun débat public n’était possible sur ces vignes OGM. En septembre 2009, alors que le tribunal administratif de Strasbourg venait parallèlement d’annuler l’autorisation d’expérimentation des essais en question, le responsable de cette destruction comparaissait en première instance. Il fut finalement condamné à une amende de 2000 €.

Mais, dans un arrêt du 10 janvier 2011, la Cour d’Appel administrative de Nancy a rétabli la légalité de l’essai effectué par l’INRA. Simultanément, la peine de l’individu à l’origine de la destruction de l’essai OGM en 2009 a vu sa peine alourdie. Le 17 janvier 2011, la Cour d’Appel de Colmar l’a ainsi condamné à un mois de prison avec sursis, au versement de 50 000 euros de dommages et intérêts et à une amende de 2000 euros.

Nul doute que le rétablissement de la légalité de cet essai devrait influer sur le sort de la soixantaine de faucheurs volontaires, lesquels ont définitivement détruit l’expérimentation des essais alsaciens de vignes transgéniques en août 2010. Selon l’INRA, ils devraient prochainement comparaître devant le tribunal correctionnel de Colmar.

Cécile Cassier
1- Présente dans les deux tiers du vignoble français, cette maladie mortelle est due à un virus véhiculé par un nématode (un petit ver), qui survit exclusivement dans les sols et contamine les plants par leurs racines. A ce jour, selon l’INRA, il n’existe ni variétés commercialisables naturellement résistantes au virus, ni méthodes curatives contre la maladie.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 22 janvier 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
opaque
22 janvier 2011 - 0 h 00 min

Cela tombe bien ! l’Institut National de la Recherche Agrochimique avait justement besoin d’argent, pour replanter ses vignes experimentales auto suffisantes en pesticides qui devraient remplacer bientôt les vignes bien de chez nous qu’il fallait arroser trois fois par jour avec les mêmes pesticides(sur les bons conseils de l’oncle Monsanto):c’est beau le progrès scientifique, surtout quand la recherche ne sert que les intérets de quelques multinationales qui nous vendraient leurs poisons sous forme de carottes, si nous étions des lapins…. quand à la recherche sur le vin bio(et l’agriculture normale en général), elle recule… mais sans doute n’y a t’il rien à trouver de sonnant et trébuchant de ce côté là, sauf le goût retrouvé du raisin,ce truc qui tache quand on le presse pour en faire du pinard.


pedro
22 janvier 2011 - 0 h 00 min

Alors que l’on pensait que la bonne cause entendue, on se rend compte que les lobbys continuaient d’oeuvrer en coulisse avec leur puissance d’argent et de réseaux d’influence. Il va donc falloir passer à une étape supérieure et décupler les énergies créatives en communication, exlication et interventions auprès de élus de la nation, des relais d’opinion et des citoyens.


marseille42
23 janvier 2011 - 0 h 00 min

Pauvre nématode que l’on veut empêcher de vivre de sa nourriture préférée! Plus sérieusement, avec ce jugement, nous sommes, nous, citoyens et consommateurs mais aussi paysans, réellement pris pour des billes. Nous sommes les totons dont s’amuse Monsanto et consorts. La science doit être au service de l’Homme et non le contraire.


Titus
24 janvier 2011 - 0 h 00 min

Il est clair que le lobby multinational est insupportable… Que la société doit réagir. Mais faut-il associer l’INRA à cela de facon si directe ? La recherche a une certaine indépendance en matière d’OGM. Avez vous déjà fait une distinction entre OGM à but commercial et OGM publiques ? Peut-on reprocher la même chose aux deux types d’OGM ?

Il n’y quasi aucun traitement chimique possible contre les virus de plante. La résistance de cette variété de vigne provient alors d’un gène qui n’est pas lié à entreprise de pesticide. Je ne pense pas que le lien soit si évident entre cet OGM et les intérêts de Monsanto…


thylacine
26 janvier 2011 - 0 h 00 min

On viendra sûrement nous dire que les OGM sont avant tout destinés à nourrir l’humanité et faire disparaître la faim dans le monde, et que ce noble objectif justifie quelques prises de risque!
Ô monde d’hypocrisie…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS