Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Pêche par décharges électriques : l’innovation dans la destruction
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  2. Le GIEC ne fait plus recette
  3. Pollution de l’air intérieur, une ...
  4. Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!
  5. En savoir plus sur les ampoules à LED

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


Pêche par décharges électriques : l’innovation dans la destruction

Depuis le dépôt d’un brevet au Royaume-Uni d’un harpon électrique pour la chasse à la baleine en 1868, la technique de pêche « innovante » utilisant des décharges électriques a fait son chemin. Elle consiste à étourdir les poissons pour les ramener à la surface, où ils sont ramassés dans des filets. Dès 1998, l’Union européenne émettait des doutes sur cette pratique, et interdisait de « capturer des organismes marins au moyen de méthodes comprenant l’utilisation d’explosifs, de poisons, de substances soporifiques ou de courant électrique ».

Malgré cette interdiction, l’usage de l’électricité fut autorisé pour la pêche au thon et au requin pèlerin dans certains secteurs de la mer Baltique, rapporte l’association Robin des Bois. En 2001, 3500 bateaux de pêche chinois sont interdits en raison des dérives de cette technique (1) et de la mortalité de crevettes juvéniles et d’espèces de fonds. Parallèlement, la pêche électrique illégale se développe. Et la dérogation européenne accordée à la pêche au chalut électrique à titre expérimental en 2006 en Mer du Nord, sous la pression des Pays-Bas notamment, n’a rien arrangé. Elle porte sur un dispositif électrique placé à l’avant des chaluts de fond émettant des électrochocs, lesquels « décollent » les soles et autres poissons cibles de leur habitat afin de les remonter vers la surface.

Non sélective, cette technique touche toutes les espèces évoluant dans les fonds marins (embryons, larves, coquillages, crustacés etc.). Les scientifiques craignent également un impact néfaste sur les capacités de reproduction de la faune marine. De quoi anéantir l’argument selon lequel les chaluts électriques sont moins perturbateurs des fonds marins que leurs équivalents classiques. En 2012, 74 chalutiers de ce type des Pays-Bas, de Belgique et du Royaume-Uni « pêchent » la sole. Et visiblement la liste des candidats ne cesse de s’allonger.

Cécile Cassier
1- Beaucoup de pêcheurs émettaient des décharges électriques beaucoup plus puissantes que les voltages autorisés.
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
17 juin 2012 - 0 h 00 min

On endort l’opinion avec des sommets de Rio et du bla-bla environnementaliste bien pensant, rapidement récupéré par les marchands et la pub, pendant que la mise à sac de la Terre continue de plus belle, avec évidemment des moyens en constant « perfectionnement », atteignant une violence incroyable… La fuite en avant est SANS LIMITES! Il faut bien créer/sauver des emplois, n’est-ce pas?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
94

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS