Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Pas de ferme de thons sur les côtes françaises
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Ecomobilité 2

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Comment trouver une mutuelle adaptée à la ...
  2. Apprendre l’anglais en ligne
  3. Couper l’eau pendant le savonnage !
  4. Chaudière à basse température ...
  5. L’hiver, faut-il hiberner ou préparer le ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
USED jonathan-ybema-n29bMCHktj0-unsplash
  Comment bien chauffer sa maison ? Saviez-vous que le chauffage est l’une des plus grosses dépenses d’un foyer ? Il est donc important de se tourner vers un système économique et confortable, tout en adoptant les bons gestes au quotidien. Revoir l’isolation de son logement, utiliser la domotique, adapter la température en fonction des pièces, entretenir ses équipements… Tous ces gestes évitent d’avoir froid [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999







Pas de ferme de thons sur les côtes françaises

La ferme d’engraissement de thons rouges de Port-Vendres, dans les Pyrénées-Orientales, ne verra pas le jour. Située face aux plages de Banyuls et Paulilles, à environ 1 kilomètre des côtes, cette ferme aurait été composée de 4 cages de 50 mètres sur 30, d’une capacité de 60 000 m3 chacune pour 200 tonnes de thons.

Dès l’ouverture de l’enquête publique sur la création de la ferme en Méditerranée, des associations s’étaient mobilisées contre le projet, en raison des menaces sérieuses qui pèsent sur les populations sauvages de thon rouge, et des impacts environnementaux (déjections et aliments) liés à ce type d’exploitation, notamment dans le contexte d’une mer sans marées.

De même, les municipalités concernées, les services vétérinaires et le conseil départemental d’hygiène se sont prononcés contre, ce qui ne pouvait que conduire le Préfet des Pyrénées-Orientales, lundi 10 juillet, à signer un arrêté de rejet définitif.

Alors que les réserves en thon rouge sont de plus en plus basses, l’idée d’un élevage pouvait toutefois sembler idéale, mais contrairement à l’aquaculture, où les poissons se reproduisent et se développent en captivité, les fermes d’élevage du thon rouge sont approvisionnées par des thons capturés à l’état sauvage. Ainsi, par ce mode de fonctionnement, les fermes participent directement à la chute des effectifs sauvages en alimentant légalement le commerce, hors quotas de pêche.

Les thons rouges capturés sont souvent très jeunes et n’ont donc pas eu le temps de se reproduire à l’état sauvage et de reconstituer les effectifs de leur espèce. Une fois capturés, ils sont engraissés en cage, avant d’être exportés, principalement au Japon, pour le marché très lucratif du sushi. En moyenne un thon atteint 1 mètre pour 100 kg, certains parvenant jusqu’à 3 mètres de long pour 400 kg !

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 13 juillet 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS