Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Pakistan : les crues déciment le cheptel
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pakistan : les crues déciment le cheptel

Au Pakistan, le bilan des inondations, engendrées par une mousson 2010 exceptionnelle, ne cesse de s’aggraver. D’après les dernières informations recensées par l’ONU, le bilan fait état de 17,2 millions de personnes affectées, dont 8 millions ont besoin en urgence d’aide humanitaire. L’estimation actuelle porte à près de 5 millions le nombre d’habitants maintenant sans abri. Les crues ont déjà touché environ 160 000 kilomètres carrés de terres, soit une superficie supérieure à celle de l’Angleterre.

En plus des conséquences directes pour les populations, la FAO (1) alerte sur la destruction sans précédent de nombreux cheptels. Selon les premiers chiffres communiqués par l’organisation : « Quelque 200 000 vaches, ovins, buffles, chèvres et ânes ont déjà péri dans la catastrophe ou sont portés disparus ». Au niveau des volailles, les pertes se chiffrent en million et, dans certaines zones, la totalité du cheptel avicole a été anéantie.

Pour les populations, outre la destruction des habitats et des cultures, les pertes du bétail vont avoir des conséquences catastrophiques.

L’élevage constitue une part très importante de l’alimentation de certaines populations. Elle est aussi la seule richesse de nombreuses familles. Et, selon David Doolan, Fonctionnaire principal chargé des programmes de la FAO au Pakistan, « Dans ce pays, les animaux représentent pour les pauvres une monnaie d’échange pour se procurer des espèces ».

A l’urgence humanitaire directe, doit impérativement être couplée une assistance agricole. Des millions d’animaux survivants sont désormais confrontés à de graves pénuries alimentaires, menaçant des générations d’animaux.

Le Secrétaire général adjoint de l’ONU pour les affaires humanitaires, John Holmes, insiste sur l’importance de relancer, dès la fin des opérations de secours d’urgence, le secteur agricole : « La sécurité alimentaire et l’économie du pays en dépendent ».

Pour bien situer l’ampleur du problème, selon la FAO, l’élevage assure environ la moitié du PIB agricole du pays.

Michel Sage
1- L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 30 août 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
nicolekretchmann
2 septembre 2010 - 0 h 00 min

je ressens que plus ce siècle va se poursuivre et plus les animaux vont disparaître. Ne vaut-il pas mieux cultiver des céréales – non ogm, bien sûr – prévues pour l’alimentation humaine plutôt que pour nourrir de pauvres animaux « élevés »! pour l’abattoir ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
31

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS