Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » OGM : les jugements se suivent mais ne se ressemblent pas
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






OGM : les jugements se suivent mais ne se ressemblent pas

Après avoir fait preuve d’une sévérité étonnante face aux anti-OGM, début septembre, la justice vient d’adopter une attitude inverse à Carcassonne, lors du jugement d’une ‘inspection citoyenne’ sur le site de la multinationale Monsanto en 2006, à Trèbes, dans l’Aude.

Le 13 avril 2006, plus de 150 personnes avaient pénétré dans des hangars du semencier pour y rechercher des semences transgéniques. En réaction à cette action, Monsanto avait déposé plainte pour ‘entrave à l’exercice de la liberté du travail d’une manière concertée et à l’aide de voies de fait et dégradations’. A ce titre, le numéro 1 des OGM avait réclamé 20 000 € de dommages et intérêts et plus 10 000 € de frais de procédure. De son côté, le procureur de la République, Francis Battut, avait requis 3 000 € d’amende, assortie de sursis pour la plupart des 30 prévenus, parmi lesquels on compte José Bové et Arnaud Apoteker de Greenpeace.

Suite à l’audience du 2 juillet, le tribunal de grande instance de Carcassonne a rendu hier son verdict, en prononçant la relaxe pour l’ensemble des prévenus, au motif que le délit d’entrave au travail n’était pas constitué.

Si le procureur a déclaré qu’il se donnait quelques jours pour faire éventuellement appel, la réaction de Monsanto a été très rapide, le directeur de la représentation française déclarant dans un communiqué ‘son incompréhension et son exaspération’ face à une relaxe qui ‘… revient à nier toute action délictueuse et tout préjudice pour Monsanto et ses collaborateurs’.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
ptitiza87
20 septembre 2008 - 0 h 00 min

En quoi serions nous fautif de quoi que se soit? Nous, qui souhaitons vivre sainement????
Mosanto peut il se justifier sur l’impact de l’aspartame sur la santé de la population???peut il se justifier sur les dangers des OGM???
c’est sûr qu’en faisant taire ceux qui veulent faire éclater la vérité au grand jour et en manipulant des scientifiques afin que les études aillent à son avantage….
Mosanto empoisonnerait mères et enfants pour gagner de l’argent.


Wikum
21 septembre 2008 - 0 h 00 min

qu’on nous laisse choisir le mode de production et d’alimentation que l’on souhaite …qu’on arrête de tout nous cacher pour remplir la poche des quelques loobies qui nous mènent à grand pas la catastrophe sanitaire mondiale , au développement de tares ou nouvelles maladies.
Des OGM , on n’en veut pas, pas plus que des hormones (tiens on en parle plus?!? comme les farines animales, volatilisées …., et que font nos jolis bovins français en cours stage d’engraissement en Italie ou autre pays ??? on veut pas non plus des poulets en batterie aux antibiotiques, des poissons itou, des légumes qui n’en sont plus, pas plus que d’accepter des conditions inhumaines pour le transport et l’abattage des animaux que l’on aura dans l’estomac ….


simon34
22 septembre 2008 - 0 h 00 min

« revient à nier tout préjudice pour Monsanto… » ha ha ha très drôle, comme si on ne niait pas le préjudice dont est responsable cette entreprise pour le monde entier


JeanPhir
22 septembre 2008 - 0 h 00 min

Non, les faits sont différents et donc les jugements aussi. S’ils étaient identiques la jurisprudence aurait joué.

Quand aux délits reprochés à Monsanto, s’il y a des preuves il suffit de déposer plainte ! S’il y avaient vraiment des preuves nettes sur l’action de l’aspartam (comme l’écrit ptitiza87). La molécule en question n’est tout de même qu’une courte chaîne d’acides aminés ordinaires et vite digérée… Je sais bien que certains cas de sclérose en plaque lui serait imputé mais cela n’est pas prouvé, surtout quand on considère la consommation mondiale. Si on va par là, il faut interdire le sucre vu les conséquences du diabète… Je ne cherche pas à défendre Monsanto, dont les comportements sont très largement immoraux dans le monde et depuis fort longtemps mais le droit : soit, il y a des preuves d’un délit et il y a procès soit, il n’y en a pas et on n’est pas aussi catégorique. Les comportements simplement immoraux ne sont pas interdits, surtout au niveau planétaire.


mat1980
23 septembre 2008 - 0 h 00 min

même s’il y a des preuves
Monsanto est une multi assez puissante pour faire pression qu ce soit dans nos chers gouvernements ou dans les cours de justice… chacun sa conscience… parait que l’argent n’est pas comestible et pourtant… il y en a qui s’en nourrisse à pourrir leurs âmes!


vintemp
26 septembre 2008 - 0 h 00 min

mosanto et tout ces société de l’agro-alimentaire ne sont là que pour faire du pognon il n’ont que faire de notre santé et de nos lois.
ils ont des millions a nourrir des avocats et a acheté la complicité de nos député.
ils faut nettoyer tout le secteur de l’agro-industrie démanteler ces multinationales qui vives sur leurs propres lois.
je travail pour une filiale d’une multinationale dont son nom il y a environement mais sa s’arrête là.
il pourrisse notre alimentation créer des maladies et nous vendrons les medicament plus tard,…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
14

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS