Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » OGM : des dirigeants de Greenpeace mis en examen
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  5. Fair Squared : les préservatifs vegan ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






OGM : des dirigeants de Greenpeace mis en examen

Katia Kanas et Pascal Husting, respectivement présidente et directeur général de Greenpeace France, ont été mis en examen jeudi par la juge d’instruction Nathalie Turquey pour ‘incitation ou provocation directe à la commission d’un crime ou d’un délit, en l’occurrence la destruction d’un champ OGM’.

Les faits reprochés remontent à juillet 2006 avec la publication d’une carte de France mentionnant les emplacements de champs d’OGM et au dépôt d’une plainte par 2 agriculteurs qui avaient vu leurs cultures de maïs transgénique fauchées au cours de l’été.

A l’époque, un jugement en référé avait obligé Greenpeace à retirer ces informations de son site Internet, en estimant que ces données constituaient une atteinte à la vie privée et un risque de dommage imminent. L’association s’était alors exécutée, tandis que d’autres organisations prenaient le relais (1).

A l’issue de ces mises en examen, les parties ont dorénavant 20 jours pour demander des actes d’instruction complémentaires, puis une décision de renvoi, ou non, devant le tribunal correctionnel de Paris sera prise par la juge d’instruction.

La non-transposition dans le Droit français de la directive européenne 2001/18 relative aux OGM, laquelle impose de rendre publics les emplacements de cultures d’OGM en plein champ, est à l’origine de ce conflit entre les anti OGM et l’Etat. A cause de cette non-transposition, cette année encore plusieurs milliers d’hectares de maïs transgénique pourront être cultivés en France à des fins commerciales, sans contrôle de l’Etat (risque de dissémination et de contamination des semences traditionnelles).

Pascal Farcy
1- Confédération paysanne, fédération nationale d’agriculture biologique, WWF France, Alliance pour la planète et Greenpeace international – Voir la carte

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 17 mars 2007 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS