Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » OGM : la France adopte partiellement la directive européenne
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






OGM : la France adopte partiellement la directive européenne

Avec près de 5 ans de retard et un débat parlementaire avorté, officiellement faute de temps, le gouvernement a choisi de transposer par décrets la directive 2001/18 qui réglemente les cultures commerciales et expérimentales d’organismes génétiquement modifiés (OGM).

La principale nouveauté tient à la mise en place d’un registre national qui recensera le nombre et la surface des parcelles semées en OGM, ainsi que leur localisation, selon les informations fournies par les agriculteurs. Ce registre sera accessible au public sur un site Internet (1), où figurera théoriquement le nombre et la surface des parcelles OGM présents sur le territoire.

Néanmoins, publiés hier, les décrets sont loin de fixer un cadre clair, avec plus souvent une incitation à la transparence, plus qu’une ‘contrainte’, pour les agriculteurs qui sèmeront des maïs OGM (2). Ainsi, plusieurs points sont sujets à caution et pourraient être l’objet de recours associatifs :

- le droit du public à l’information.

A l’inverse de ce que préconise la directive, des données pourront rester confidentielles sur les effets sanitaires et environnementaux des OGM, leurs conditions et lieux de mise en culture. La remontée de ces informations vers les autorités reste en effet à la discrétion des agriculteurs concernés. D’autre part, pour les OGM, les principes de consultation et de participation du public posés par la convention d’Aarhus (3) sont également ‘revus’, Internet se substituant aux traditionnelles enquêtes publiques ;

- le principe de précaution constitutionnel n’est pas appliqué.

Aucune mesure n’est prise pour protéger l’environnement et les cultures non OGM, le doublement de la distance d’isolement des cultures traditionnelles (soit 50 m) restant très largement inférieur à la diffusion naturelle des pollens ;

- le principe de responsabilité de la filière OGM (semenciers et agriculteurs).

Les conditions d’indemnisation des éventuels préjudices sanitaires, écologiques et économiques liés à la dissémination des OGM ne sont pas définies, laissant, par exemple, un agriculteur bio démuni face au déclassement de sa production quand des OGM y sont détectés.

En conclusion, comme le souligne la fédération des associations de protection de la nature, FNE, ‘Le Gouvernement tente ainsi d’ouvrir la porte légalement aux semenciers OGM au détriment du Bien commun, y compris sur le plan économique !’

Alex Belvoit
1- Site d’information gouvernemental sur les OGM

2- La seule culture à vocation commerciale pratiquée en France est officiellement le maïs MON 810, intégrant un gène insecticide

3- La convention d’Aarhus

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
37

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS